Nice

« tout ce que nous faisons, c’est pour éviter le reconfinement »

Notez cet article



Le préfet des Alpes-Maritimes vient d’annoncer ce mardi 22 septembre l’extension des mesures sanitaires prises à Nice sur les grandes communes du département. Interdiction de groupes de plus de 10 personnes sur la voie publique, jauge de 1000 personnes sur les grands événements, on vous dit tout !

La circulation du coronavirus est particulièrement active dans notre région depuis le 21 août dernier. Un seul chiffre : le taux d’incidence du virus pour 100.000 habitants dépasse très fortement le seuil d’alerte et il vient de grimper à 153, selon l’Agence régionale de santé en PACA (contre 87 en France). Et le chiffre est à peu près identique dans tout le département.

Le Covid concerne tout notre bassin de vie, ce bassin de notre Côte d’Azur… C’est un ensemble de villes qui se touchent…

Bernard Gonzalez, préfet des Alpes-Maritimes

« C’est trop » explique le préfet des Alpes-Maritimes, Bernard Gonzalez qui explique ce mardi matin sur France Bleu Azur que ce chiffre est trois fois supérieur à la moyenne en France. 

L’extension des mesures prises à Nice

Le ministre de la santé Olivier Véran avait demandé des mesures de restriction pour limiter autant que possible la propagation du virus dans la région  et dès vendredi dernier, le représentant de l’Etat dans les Alpes-Maritimes et le maire de Nice Christian Estrosi avaient annoncé  : 

– L ‘interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes dans les parcs et jardins ainsi que sur les plages. 

– La fermeture des débits de boissons et restaurants  entre minuit trente et six heures du matin.

– L’interdiction de vente d’alcool à emporter après 20 heures et l’interdiction de la consommation d’alcool sur la voie publique après 20 heures.

– La diffusion de musique sur la voie publique est interdite car susceptible d’inciter les gens à se rassembler.

– Les grands événements seront limités à 1000 personnes à Nice et non plus 5000.

– Le port du masque reste obligatoire, avec bien sûr le respect des gestes barrières.

Ces mesures prises pour la commune de Nice ont été évoquées avec d’autres élus le même jour, indique le préfet qui a tranché. Il a donc annoncé qu’elles sont désormais étendues aux communes importantes du département comme Cannes, Antibes et Grasse.  
Plusieurs objectifs selon le représentant de l’Etat :  un souci de santé publique, il s’agit d’éviter la saturation des urgences dans les hôpitaux, une volonté d’équité commerciale car le virus circule de la même façon sur l’ensemble du territoire des Alpes-Maritimes, et éviter le reconfinement.
 

Au moment ou je vous parle, la mesure de reconfinement ne s’impose pas, c’est pour cela qu’il faut respecter des mesures qui ne sont pas agréables, je le dis aux commerçants, aux exploitants de restaurants, fermer à minuit et demi, je conçois que ce soit handicapant en terme d’ activité économique. Je crois qu’il vaut mieux faire des sacrifices maintenant.

Bernard Gonzalez, préfet des Alpes-Maritimes

Le préfet conclut en rappelant que « le reconfinement n’est pas une illusion » et que certains pays comme Israël l’ont remis en place.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets





Source link

Autres articles

Nice : “J’ai des collègues qui ont envie de rendre les armes” dénoncent les syndicats de police

adrien

Nice Parc Castel des deux rois

administrateur

52 ans après le crash l’armée fournit des documents insuffisants pour les familles des victimes

adrien

Hommage à Samuel Paty – « Demain, je serai seule face à mes élèves », paroles de professeurs dans les Alpes-Maritimes

adrien

Des étudiants agressés par un groupe d’extrême-droite sur un campus de Nice

adrien

Nice : l’exposition Pierre Soulages rouvre ses portes ce 16 mai et continue en visite virtuelle à 360°

adrien