Nice

Stupeur, retour à zéro, confinement anti-commerce… Les élus réagissent au confinement dans les Alpes-Maritimes

Notez cet article



Stupeur, retour à la case départ, confinement anti-commerce… Les annonces de ce 3e confinement dans les Alpes-Maritimes font bien sur réagir vivement dans la classe politique azuréenne.

Surprise et réactions vives dans la classe politique azuréenne suite à l’annonce ce jeudi soir d’un 3e confinement dans les Alpes-Maritimes. Le premier à avoir affiché son désarroi, est le président du département.

Pour Charles Ange Ginésy, « c’est la stupeur pour les Maralpins plongés dans une nouvelle longue période de difficulté. C’est un désastre économique et psychologique. »

Je déplore cette décision consternante, unilatérale et contraire à la volonté exprimée par les élus locaux. Je ne trouve aucune cohérence dans la valse des décisions qui rendent illisible et incohérente la gestion de cette pandémie.

Charles Ange Ginésy

Et d’ajouter à son message, une demande au Gouvernement « en contre partie de ce coup dur », un approvisionnement massif en vaccins et « qu’il soulage le personnel de santé en forte tension dans les services de réanimation. »

Dès le discours de Jean Castex, le maire de Nice avait déjà fait savoir qu’il a demandé au Premier ministre d’annuler le confinement si le taux d’incidence des Alpes-Maritimes venait à descendre sous la barre des 400 pour 100.000 habitants. Mais, il s’est gardé de jugé la mesure de confinement.

Le maire LR de Cannes, David Lisnard ne mâche pas ses mots et joue avec eux quant au nom de ce confinement « saison 3 » :

« Le gouvernement semble ne pas trouver de nom à ce nouveau confinement. Appelons-le « confinement anti-commerce. »

Double peine

Selon le député LR Eric Ciotti, « le confinement localisé est une nouvelle erreur qui ne permettra pas de vaincre la pandémie et introduit des inégalités territoriales injustes et incompréhensibles. C’est notamment le cas des Alpes-Maritimes qui subissent une double peine malgré les efforts déjà consentis. »

Façon liste de course ou « do to list », la sénatrice Set conseillère départementale d’Antibes Juan-les-Pins, Alexandra Borchio-Fontimp dresse son tableau de la situation :

Les maires de l’ouest du département, unis depuis plusieurs semaines dans cette crise sanitaire et opposés au confinement, parlent d’une même voix :

Le maire d’Antibes, estime que les annonces de sur le confinement « sont illisibles, incohérentes et contradictoires avec la stratégie développée jusqu’alors par Emmanuel Macron.





Source link

Autres articles

Face à l’arrivée de tonnes de bois flottant, certains ports azuréens ferment

adrien

Si le taux d’incidence de baisse pas, je mettrai en place un confinement économique le week-end annonce le maire de Nice

adrien

Le Môme, Yass Sogo, Fanny Polly, Mas Kit… Le rap de la Côte d’Azur entre dans le game

adrien

attaque au couteau à Jean Médecin, deux personnes décédées et plusieurs blessés, ce que l’on sait

adrien

la sculpture « Carnavalovirus, l’usurpateur » exposée place Masséna fait débat

adrien

Coronavirus : une enquête scientifique menée par un niçois recommande des tests olfactifs pour détecter le Covid-19

adrien