Image default
Nice

Sortie de déconfinement : le village d’Eze et son Jardin exotique comme vous ne les avez jamais vus

Sortie de déconfinement : le village d’Eze et son Jardin exotique comme vous ne les avez jamais vus
3 (60%) 2 vote[s]


Il est midi en ce vendredi de pont de l’Ascension. Au pied d’Eze-village (Alpes-Maritimes), trois cyclistes font une pause au bord de la Moyenne corniche. Il leur a fallu quelques efforts pour pédaler depuis Monaco. Plus loin, on aperçoit quelques rares touristes grimper vers la partie haute du village. Le parking en contre-bas est quasi vide ; celui du parfumeur Fragonard, totalement désert. Un tableau surréaliste pour cette commune qui vit principalement du tourisme.

Je n’avais jamais vu Eze comme ça, c’est la première fois ! – Stéphane Cherki, le maire

« Habituellement, on a entre 1.000 et 1.500 visiteurs par jour, dont une quinzaine ou une vingtaine de cars », poursuit le maire.
 

Les ruelles piétonnes d'Eze-village (Alpes Maritimes) sont désertes. D'ordinaire, ce sont entre 1.000 et 1.500 touristes qui visitent quotidiennement la commune. / © FTV/L. B.
Les ruelles piétonnes d’Eze-village (Alpes Maritimes) sont désertes. D’ordinaire, ce sont entre 1.000 et 1.500 touristes qui visitent quotidiennement la commune. / © FTV/L. B.

Mais en cette période de post-confinement, dans les ruelles piétonnes qui cheminent vers l’église et le Jardin botanique, il n’y a pas un bruit. Tous les sens sont en éveil, à la recherche d’un cri d’oiseau ou d’un détail architectural.
 

Le Jardin exotique et son panorama unique sur la Riviera

Au pied de l’église, le Jardin exotique a rouvert ses portes. Là aussi, les visiteurs ne se bousculent pas. Le lieu vaut pourtant le détour : au sommet du Jardin, à 424 mètres au-dessus du niveau de la mer, c’est un point de vue à 360° qui s’offre aux curieux, depuis l’Italie jusqu’au Cap d’Antibes, avec la Méditerrannée d’un côté et la montagne de l’autre.

Au milieu des plantes succulentes, des Azuréens profitent de la limitation de circulation de 100 kilomètres pour découvrir l’endroit. « Cette région nous était encore méconnue. Le déconfinement était l’occasion d’explorer des endroits dont nous avions entendu parler », explique Jean-Marc, venu du Var. Son épouse Laurence s’enthousiasme : « Ici, entre l’ombrage, les magnifiques fleurs et les senteurs, ça rebooste pour la saison ! »
 

Le Jardin botanique d'Eze (Alpes-Maritimes) présente une collection de plantes méditerranéennes sur sa face nord et des cactées et des succulentes sur sa face sud. / © FTV/L. B.
Le Jardin botanique d’Eze (Alpes-Maritimes) présente une collection de plantes méditerranéennes sur sa face nord et des cactées et des succulentes sur sa face sud. / © FTV/L. B.

Les plantes méditerrannéennes et exotiques offrent un contraste agréable de fraîcheur quand le soleil tape au zénith. Sur la face sud du Jardin, des transats attendent le visiteur pour lui offrir une vue unique sur la Riviera.

Avec sa vue sur la mer, le Jardin est l’endroit de rêve pour venir se ressourcer autour de Nice ! – Stéphane Cassus, le responsable du Jardin exotique

Laurence, la Varoise, sort son smartphone et multiplie les photos : « Waow, c’est magnifique ! Regarde la couleur de l’eau ! » Un peu plus loin, Jean-Jacques se réjouit : « On peut prendre des photos, il n’y a personne dans le champs ! ». « Nous avions envie de verdure, d’espaces et je savais qu’il n’y aurait pas trop de monde », explique Marie-Thérèse, venue de Saint-Raphaël.
 

Le Jardin botanique d'Eze a rouvert ses portes. / © FTV/L. B.
Le Jardin botanique d’Eze a rouvert ses portes. / © FTV/L. B.

Mais Stéphane Cherki, le maire, espère que ce « monde » reviendra vite, même s’il n’est pas très optimiste : « Je pense qu’on part sur une année blanche ». Ce qui représenterait une perte de 1,4 million d’euros. « Le Jardin permet de faire des recettes importantes pour la commune, de ne pas augmenter les impôts et de bien gérer la ville », précise l’édile qui a été réélu aux dernières municipales.



Source link

Related posts

Dans le silence du confinement, des chercheurs ont capté les “conversations” des animaux qui peuplent la Méditerranée

adrien

PHOTOS – L’impact du Covid-19 sur le quotidien des Niçois immortalisé par un photographe amateur talentueux

adrien

Municipales 2020 : pour ou contre le second tour des élections dès juin, la question divise à Marseille

adrien