Nice

Quelles seront les destinations au départ et à l’arrivée de l’aéroport de Nice Côte d’Azur cet été ?

Notez cet article



Après un weekend de l’Ascension fréquenté, la reprise s’amorce à l’aéroport de Nice Côte d’Azur. Cet été, plus de 90 destinations vers 37 pays seront proposées. A noter que plus de 1 000 vols par semaine seront aussi assurés. On vous dit tout sur les destinations pour se… déconfiner !

La reprise du trafic aérien s’amorce cet été entre espoir d’un retour « à la vie d’avant » et surtout « envie d’ailleurs ». Lors de ce week-end de l’Ascension, la plateforme de Nice a vu un trafic accentué.

Ce dimanche 16 mai, 90 vols à l’aller ont été réalisés dans le ciel azuréen. Ce qui représente environ 40 % du trafic à la même période, il y a deux ans, avant la pandémie.

Pour nous, c’est un marqueur fort d’un retour progressif de l’acticité. Le programme été que nous envisageons est de 55 à 60 % par rapport à l’été 2019 qui reste notre référence. Nous pourrons cette année proposer des destinations plus larges que l’an dernier.

Aymeric Staud Porte-parole de l’aéroport.

L’aéroport de Nice Côte d’Azur, habitellement 2e aéroport de France en terme de trafic mise en effet sur un programme estival étauffé. Le site de l’aéroport est régulièrement actualisé.

2 nouvelles destinations

Sont annoncées 11 nouvelles lignes dont 2 nouvelles destinations, Minorque et Southampton. Sous réserve des ouvertures de frontières, le retour des premiers long-courriers vers New-York et vers Dubaï sont au programme !

Pour l’heure, le Terminal 1 reste fermé. 

50 à 55 % du trafic se fait depuis le T2, donc nous n’avoir pas pour l’instant besoin de reprendre l’activité du 1. L’année 2022, sera meilleure, on le sait. Nous envisagerons alors de tout faire pour son retour à l’activité,

Franck Goldnadel, président du directoire des Aéroports de la Côte d’Azur sur France Bleu Azur ce 17 mai.

18 villes en France 

Dans les conditions actuelles de la crise sanitaire, les voyageurs devraient, comme l’an dernier, plébisciter les vols vers des villes françaises. 18 destinations leur seront ainsi proposées. A noter, de nouvelles dessertes : Brest et Nantes avec Transavia, Lille par la compagnie Volotea et La Rochelle grâce à Easyjet.

A l’international 

A l’international, Nice Côte d’Azur retrouve un panel de 12 destinations vers 7 pays. Outre les pays du Maghreb, qui bénéficient de l’ouverture par Air France de lignes vers Alger et Tunis, Israël et la Turquie sont proposés à la vente, ainsi que les destinations lointaines de Dubaï, avec Emirates, de New-York JFK, avec Delta Airlines, et de Newark avec La Compagnie.

66 destinations en Europe sont annoncées. A noter ces nouveautés : la Moldavie desservie par Wizz Air. Londres Heahtrow avec Air France, Prague avec Smartwings.

« Notre programme prévisionnel de vols pour cet été reflète tout autant l’attractivité préservée de notre territoire, son dynamisme économique et culturel, que la confiance des compagnies et des passagers en notre politique sanitaire », selon le directeur de l’aéroport.

Baisse du chiffre d’affaires de plus de 55 %

Avec une chute sans précédent du trafic passagers, de 50,9% pour les vols domestiques et de 77,7% pour les vols internationaux, la société Aéroports de la Côte d’Azur a enregistré en 2020 une baisse de 55% de son chiffre d’affaires à 132 millions d’euros.

Aéroports de la Côte d’Azur (ACA) a fait appel à un prêt garanti par l’État (PGE), pour un montant non communiqué. Le site emploie 520 personnes.

A cette heure, ces dernières destinations demeurent toutefois soumises à l’évolution des restrictions de circulation vers et depuis ces pays.  





Source link

Autres articles

quel impact a eu la fermeture des remontées mécaniques sur la faune et la flore ?

adrien

Stupeur, retour à zéro, confinement anti-commerce… Les élus réagissent au confinement dans les Alpes-Maritimes

adrien

des restaurateurs répètent leur réouverture avec des nounours !

adrien

Pandémie : le spectacle vivant en soins intensifs ?

adrien

65 emplois directs supprimés et  » 300 indirects » selon le maire

adrien

le couvre-feu à travers les siècles

adrien