Nice

Pénurie de dons de sang en région PACA, un niveau jamais atteint depuis 10 ans

Notez cet article



Malgré un appel à la mobilisation au don fait à la fin de l’été, les réserves sont actuellement très critiques ! Avec la reprise de l’activité hospitalière et les conséquences liées à la crise sanitaire actuelle, la situation devient de plus en plus préoccupante notamment en région PACA.

L’Etablissement Français du Sang (EFS) espère voir un sursaut général. Les stocks de sang sont inhabituellement bas, après une saison d’été très calme dans les centres de collectes.

Bien que les périodes de vacances soient toujours les moins productives en termes de dons du sang, l’EFS PACA a constaté une « baisse par rapport aux autres années » sur l’été 2020. A cause de la situation sanitaire ? Des épisodes de canicule ? Impossible de savoir réellement mais les chiffres ne mentent pas. « Nous sommes une des régions les plus déficitaires de France. Nous aurions besoin de 1000 dons par jour quand nous n’en recevons que 800 », explique l’établissement.

C’est une situation inédite pour l’EFS, qui doit prélever 10 000 dons par jour pour répondre aux besoins des patients. Aujourd’hui le compte n’y est pas dans un contexte où la reprise de l’activité hospitalière est très soutenue.

Nous délivrons plus que ce que nous collectons et les réserves baissent

Etablissement français du sang

Elles ont atteint ce matin le seuil des 82 000 poches de globules rouges en réserve, niveau jamais atteint depuis 10 ans.

Cette situation de déficit n’est pas dû à un manque de générosité de la part des habitants de la région. Les gros centres hospitaliers présents sur la côte sont très demandeurs de sang.

De plus, lorsque l’EFS organise une collecte, elle est moins visible dans les centres urbains que dans les milieux ruraux. 

 

Entre le retour des vacances et la rentrée

Le problème soulevé par l’EFS est l’enchaînement de deux périodes arides : les vacances d’été et la rentrée scolaire. Une fois le mois de septembre commencé, les gens ne sont pas forcément disponibles. Il faut s’habituer à un nouveau rythme, gérer le retour des enfants à l’école, etc. C’est pourquoi c’est maintenant que l’EFS fait un appel d’urgence aux dons, entre le retour des vacances et le début de l’école. En outre, la rentrée signifie une reprise des activités hospitalières, donc de plus gros besoins en sang.
 
Et la crise sanitaire dans tout ça ? L’EFS rappelle que les personnes testées positives doivent rester chez elles, et par conséquent, ne pas donner leur sang. Toutefois, l’établissement souhaite rassurer tout le monde : des mesures barrières adaptées sont en place dans les centres de collecte. Et si une personne asymptomatique, donc atteinte de la Covid-19 sans le savoir ni présenter de symptôme, venait à donner son sang, cela ne craint rien. « Le coronavirus n’est présent dans le sang qu’à un stade élevé de la maladie donc les asymptomatiques ne sont pas concernés », explique l’EFS.

Si vous souhaitez répondre à l’appel d’urgence de l’EFS et donner votre sang, n’oubliez pas de prendre rendez-vous sur le site www.resadon.fr.

Pour les donneurs situés à Nice, l’EFS vous donne rendez-vous dans une nouvelle maison du sang, au 3 rue Galléan. 

 Après 20 ans passés au premier étage du centre commercial TNL, la « maison du don » a déménagé derrière le lycée Calmette, dans des locaux plus grands et plus accueillants.

 



Source link

Autres articles

De Vence à Menton, des restaurateurs dans les starting-blocks pour la réouverture

adrien

un syndicat attaque la décision de fermeture du préfet au tribunal administratif de Nice

adrien

Une famille testée positive au Covid-19 en quatorzaine dans un hôtel 3 étoiles à Cannes

adrien

la baisse du nombre de tests COVID-19 dans les centres et une prudence de rigueur

adrien

« pendant la crise l’état a été nu »

adrien

Retour sur la terrible épidémie de peste survenue en région Provence Alpes Côte d’Azur en 1720

adrien