Nice

pass sanitaire, ouverture des restaurants aux frontaliers… On fait le point sur les nouvelles mesures



A partir de ce samedi 12 juin, les restaurants monégasques pourront accepter les résidents du département des Alpes-Maritimes et de la proche Ligurie, jusqu’à San Remo. L’obligation de télétravail est levée et le couvre-feu repoussé. Néanmoins, un pass sanitaire devrait entrer en vigueur. 

Bonne nouvelle pour les frontaliers ! Les restaurants monégasques voient leurs conditions d’accueil de la clientèle s’élargir. Ils pourront désormais admettre les résidents du département des Alpes-Maritimes et de la proche Ligurie, jusqu’à San Remo.

On travaille sur le long terme, et au fur et à mesure que les évènements se produisent que les situations évoluent, nous pouvons ajuster notre action et nos mesures mais tout en gardant à l’esprit que nous n’avons pas fini la course contre le coronavirus.

Pierre Dartout, ministre d’état de Monaco ce 10 juin.

Les convives par tablées restent néanmoins encadrés, mais l’autorisation passe de six à huit personnes. L’espacement entre les tables quant à lui est ramené à 1 mètre au lieu d’1,5 mètre, en terrasse uniquement.

Un allègement du dispositif est également prévu pour les bars, cafés et salons de thé. Le service pourra être assuré sans limitation horaire « autre que celle découlant des dispositions légales habituelles », et dans le respect du couvre-feu. Pour autant, seul le service assis est autorisé. 

Couvre-feu à minuit

Le couvre-feu est à nouveau décalé d’une heure, passant de 23 heures à minuit (et toujours jusqu’à 6 heures du matin).

Une dérogation de 15 minutes est maintenue pour les clients des restaurants, afin qu’ils puissent rentrer chez eux.

Ces dernières mesures sont valables jusqu’au 27 juin inclus. Les Saunas, hammams et jaccuzis restent fermés jusqu’à nouvel ordre. 

Plus d’obligation pour le télétravail 

A compter de ce samedi 12 juin, le télétravail ne sera plus obligatoire mais recommandé en Principauté.

« Les employeurs et les employés doivent faire preuve de bon sens pour évaluer ce qu’il convient de faire dans leurs entreprises », a précisé le gouvernement. 

Le port du masque reste obligatoire

C’était une des dispositions réclamée par le Conseil national : la fin de l’obligation du port du masque en extérieur, à l’exception des zones à forte concentration.

Mais le gouvernement en a décidé autrement,  le port du masque reste obligatoire en extérieur. Seul assouplissement autorisé : dans le cas de certaines pratiques sportives en salle, notamment sur les engins.

Les adolescents peuvent aussi se faire vacciner

Depuis une quinzaine de jours, tous les résidents majeurs de la Principauté peuvent se faire vacciner. Depuis hier, il en est de même pour tous les adolescents  entre 12 et 17 ans : 

Comme il s’agit de mineurs, « il faudra une autorisation parentale ou du représentant légal et celui-ci devra obligatoirement être présent aux côtés du mineur lors de la vaccination « , a rappelé le gouvernement. 

Mise en place d’un pass sanitaire ? 

Depuis le mois d’avril, avec l’appui et le soutien de l’autorité française, la Principauté travaille sur la création d’un pass sanitaire, le dispositif devrait être opérationnel au moment où il le sera dans les autres pays européens.

Nous travaillons dans un cadre de négociations de gouvernement à gouvernement avec la France. J’ai eu un échange de correspondances avec le Premier ministre français, Jean Castex. Tout sera réglé en temps utile,  

a expliqué le ministre d’État, Pierre Dartout.

Le gouvernement assure que Monaco n’aura pas de retard, mais qu’il faudra encore patienter « quelques jours » pour connaître avec précision les modalités du pass sanitaire version monégasque : 

Le gouvernement n’en a dévoilé que les grandes lignes, jeudi : « Il s’agira d’un système accessible à tous les résidents qui, au moment où il sera émis, sera applicable également sur le territoire français. »

Pour les résidents qui souhaitent voyager au-delà, « ce dispositif pourra être étendu immédiatement à l’ensemble du territoire européen ». Il faudra toutefois en faire la demande et ce « dans un souci de protection de la vie privée », a précisé le ministre d’État.

Pour les déplacements en dehors des frontières européennes, « cela dépendra des accords passés entre l’Union européenne et les autres pays », a conclue le secrétaire général du gouvernement, Robert Colle.

Des chiffres encourageants

Le nombre d’hospitalisations au Centre Hospitalier Princesse Grace (CHPG) de Monaco, est à la baisse malgré un léger sursaut ces derniers jours :

Selon les derniers chiffres détaillés, Monaco enregistre deux nouveaux cas positifs sur la journée du 10 juin. Trois personnes, toutes non-résidentes, étaient hospitalisées au CHPG, dont une personne en réanimation. Parallèlement, cinq personnes étaient suivies à domicile.

Il faut rester prudent et vigilant, la bataille n’est pas gagnée,

a rappelé le gouvernement.

Depuis le début de l’épidémie, 2.516 personnes ont été touchées par le coronavirus. 





Source link

Autres articles

les images dans les Alpes-Maritimes

adrien

3e dose de vaccin Pfizer, qui est concerné ?

adrien

un « coup de massue » pour Anne Murris

adrien

les indicateurs en forte baisse dans les Alpes-Maritimes, on retrouve des données d’octobre 2020

adrien

Votez pour la cathédrale orthodoxe russe à Nice, en lice pour devenir le « Monument préféré des Français 2020 »

adrien

Covid-19 : “la désinfection des plages pourrait être néfaste pour l’environnement”

adrien