Nice

Pas de stage dans les restaurants et hôtels, le difficile apprentissage des élèves du lycée hôtelier de Nice


La pandémie a des conséquences sur l’enseignement, notamment pour les élèves en hôtellerie-restauration. La fermeture de établissements les pénalise, car il n’y a pas de stage possible, mais il y a un maître mot : l’adaptation !

Dans les cuisines, ils portent tous un masque. L’attention est grande, les élèves du lycée hôtelier Paul Augier de Nice mettent à profit tous les enseignements des professeurs.

Ce jour-là, la confection de babas au rhum est à l’ordre du jour pour tous ceux qui se spécialisent dans les desserts. 

Mission du jour : faire des babas au rhum.

Mission du jour : faire des babas au rhum.

© DIDIER BEAUMONT / FTV

Un peu plus loin, dans une autre cuisine, d’autres étudiants en  BTS s’affairent pour préparer des entrées à base de céleri.

Au total, toutes sections confondues, ils sont 1200 dans cet établissement niçois. Un filière d’excellence particulièrement pénalisée par la fermeture des restaurants  une bonne partie de l’année 2020. Et ils le sont toujours en début 2021, car l’épidémie de Covid-19 n’est toujours pas contenue, et il n’y a aucune lisibilité sur leur réouverture.

Voilà qui pénalise tous les élèves, qui en temps normal, planifient leurs stages pour mettre en pratique ce qui est dispensé au lycée. Un problème reste entier pour cette année encore : la difficulté, voire l’impossibilité de trouver un restaurateur chez qui travailler en raison de la crise sanitaire.

En 2020, tous les stages ont été effectués sur la période d’été et jusqu’en octobre. Certains doivent repartir au mois d’avril, s’il faut, on décalera les dates. Ce sera un soutien pour les restaurants, ils auront des stagiaires pour la réouverture.

Denis Férault, proviseur du lycée hôtelier Paul Augier

En attendant, l’organisation des cours a été repensée pour permettre à chaque élève de pratiquer en atelier et de nouveaux  protocoles sanitaires ont été intégrés avec  le port du masque, l’utilisation de gel hydroalcolique, du plexiglas, et même de la vente à emporter.

Quant à la partie théorique, elle est assurée dans le lycée, mais aussi à distance.

Les élèves suivent les cours une semaine par mois au lycée, les stages chez les restaurateurs sont annulés.

Les élèves suivent les cours une semaine par mois au lycée, les stages chez les restaurateurs sont annulés.

© DIDIER BEAUMONT / FTV

Le restaurant d’application du lycée hôtelier ne peut pas recevoir de clients extérieurs ? Qu’importe ! Il reste ouvert et il est transformé en cantine… à la différence près que ce ne sont pas des clients extérieurs à table, mais bien des professeurs et élèves de l’établissement.

Cela permet à ceux qui font du travail en salle de pratiquer leur futur métier, avec la pression de la clientèle en moins.

Les mets préparés ne sont donc pas perdus et ils régalent ceux qui les dégustent !





Source link

Autres articles

on vous explique comment se tiennent les marchés de Noël de la Côte d’Azur face au Covid

adrien

Les sapeurs-pompiers autorisés à vacciner contre la Covid-19

adrien

le Mamac, Musée d’art moderne et d’art contemporain fête ses 30 ans

adrien

voici où vous faire vacciner contre le Covid dans les Alpes-Maritimes

adrien

Les Alpes-Maritimes en alerte pour « orages

adrien

un observatoire sur le télétravail décrypte ce phénomène qui a bouleversé le rapport à l’emploi

adrien