Nice

l’ex-épouse d’un oligarque russe porte plainte pour avoir été expulsée de sa villa par une trentaine d’individus

Notez cet article



Dans la nuit du 10 juillet, l’ex-épouse d’un oligarque russe, a été expulsée de sa villa à Saint-Jean-Cap-Ferrat par plusieurs individus. Ils travailleraient pour une société de sécurité dans les Alpes-Maritimes. Cette entreprise serait en réalité liée à l’ancien mari, une enquête est en cours.

C’est une affaire de squat peu commune ! A la force des bras et en escaladant les barrières de cette grande propriété azuréenne, une trentaine d’individus se sont introduits illégalement dans la villa Shoshana, à Saint-Jean-Cap-Ferrat (Alpes-Maritimes) et en ont chassé les occupants :

Une intrusion qui a eu lieu dans la nuit du 10 au 11 juillet, dans la résidence secondaire de Natalia Rotenberg. Absente au moment des faits c’est le personnel sur place qui a été sommé de partir sous la menace. A son retour, impossible pour la propriétaire de pénétrer chez elle, les individus ont pris possession des lieux et cherchent à changer les serrures, affirme une source proche du dossier.  

Les squatters seraient en réalité des « agents de sécurité » d’une entreprise localisée dans les Alpes-Maritimes, ils agiraient sous les ordres de l’ancien mari, un puissant homme d’affaires russe, Arkady Rotenberg. 

C’est en effet, la SCI Villa Shoshana (une des sociétés appartenant à l’ex-époux) qui aurait mandaté les individus. La victime, elle, a déposé plainte contre X, pour violation de domicile. Natalia Rotenberg a également l’intention de se constituer partie civile. 

Les faits

Natalia Rotenberg épouse en 2005 le millionnaire russe Arkady Rotenberg, un proche du président Vladimir Poutine. De leur union,  deux enfants naîtront, ils sont âgés aujourd’hui de 11 et 9 ans. 

En 2013, elle dépose une requête de divorce devant le tribunal de Moscou. Après plusieurs années de procédure, c’est la Haute-Cour de Londres qui rend une décision de justice, dès 2016. 

Parmi les différentes obligations de Monsieur Arkady Rotenberg vis-à-vis de son ex-épouse, la Haute-Cour ordonne le transfert de propriété de la villa Shoshana à Madame Natalia Rotenberg. Le jugement précise également : « 40% du bien appartient à Natalia Rotenberg, 60% revient à la fille du couple. » Le fils ayant quant à lui hérité de l’intégralité d’une des propriétés de la famille, située en Allemagne. 

Natalia Rotenberg occupe donc la propriété, mais la SCI Villa Shoshana, n’a à ce jour, toujours pas exécuté la décision de la Haute Cour de Justice de Londres. La SCI Villa Shoshana a été créée en 2006 en vue de l’acquisition de la Villa, elle a été rachetée cinq ans après, par une société luxembourgeoise dont Arkany Rotenberg détient l’intégralité du capital social depuis 2011. 

Le 24 mars 2021, la SCI Villa Shoshana assigne Madame Natalia Rotenberg devant le Juge des Contentieux de la Protection de Menton aux fins d’obtenir son expulsion. Cette procédure devant faire l’objet d’un examen lors d’une audience en octobre 2021, une décision prise avant l’intrusion des individus au sein de la propriété.

Une source proche du dossier, nous affirme qu’une plainte a bien été déposée en vertu de la loi Dalo, pour faire expulser rapidement les squatteurs. 

Qui est Arkady Rotenberg ? 

Le millionaire russe Arkady Rotenberg aurait rencontré le président Vladmir Poutine, plus jeune, lorsqu’ils pratiquaient du judo ensemble. Fidèle allié du régime, il a notamment affirmé en janvier 2021, être le propriétaire d’un immense palais dans le sud de la Russie que le principal opposant au Kremlin Alexeï Navalny, emprisonné, liait alors au président Vladimir Poutine.

Alexeï Navalny et sa fondation anticorruption, avaient publié une vidéo dans laquelle on pouvait voir un opulent manoir appartenant au dirigeant russe, sans avoir été déclaré. Une information qui avait indigné une partie des citoyens russes. 

Arkady Rotenberg est un homme d’affaires influent, à la tête de plusieurs sociétés. Il dispose d’une confortable fortune estimée à près de 3 milliards de dollars. Il dirige avec son frère Boris, deux des plus importantes entreprises de construction de Russie : SGM Group et Mostotrest.

Au titre de ses activitées controversées en Crimée,  il fait l’objet de nombreuses sanctions européennes.  Il est également inscrit au registre du gel des avoirs par la direction Générale du Trésor en application des dispositions prévues par le Code Monétaire et Financier. En sommes, ses déplacements au sein de l’Union Européenne sont fortement limités et il n’a plus accès à une partie de son argent. 

Une enquête est en cours

Les décisions de justice rendues à Londres entre 2016 et 2020, concernant le transfert de la villa à Natalia Rotenberg et à sa fille, ont été reconnues exécutoires en France. Une décision prise au terme d’une ordonnance du Président du Tribunal Judiciaire de Nice en février 2021. 

Après la plainte déposée pour l’intrusion dans la nuit du 10 au 11 juillet, une enquête est actuellement en cours auprès de la brigade de gendarmerie de Beaulieu-sur-Mer sur le fondement de la plainte déposée par Madame Natalia Rotenberg par l’intermédiaire de son conseil. 





Source link

Autres articles

Christophe Galtier est le nouvel entraîneur de l’OGC Nice, les supporters des Aiglons enthousiastes

adrien

Nice, Cannes, Antibes… le taux d’incidence dépasse le seuil d’alerte, les Alpes-Maritimes à nouveau dans le « rouge »

adrien

Coronavirus : une enquête scientifique menée par un niçois recommande des tests olfactifs pour détecter le Covid-19

adrien

Les Alpes-Maritimes, premier département le plus impacté économiquement par la crise en région PACA

adrien

Comment récupérer son pass sanitaire ? A Nice, la municipalité accompagne les seniors dans leurs démarches

adrien

Covid-19, vacances, canicule… pourquoi la pénurie de don du sang s’aggrave en PACA

adrien