Nice

Les personnes nourrissant les chats en liberté à Nice soumises à une autorisation

Notez cet article


Depuis fin janvier, les personnes nourrissant les chats en liberté à Nice sont soumis à une autorisation matérialisée par un badge destiné à les aider et à tenter de régler le problème des chats errants.

Pour qui veut donner à manger aux chats dans les rues de Nice, il faut montrer… patte blanche ! Depuis fin janvier, les personnes nourrissant les chats en liberté dans la ville, sont en effet soumis à une autorisation

matérialisée par un badge destiné à les aider et à tenter de régler le problème des chats errants.

Le blason de la ville avec à côté un chaton, c’est nouveau symbole de cette campagne.

Pour obtenir cette carte annuelle gratuite, la "charte pour les nourrisseurs bénévoles de chats libres sur le territoire de Nice" impose de faire partie d'une association de protection animale.

Pour obtenir cette carte annuelle gratuite, la « charte pour les nourrisseurs bénévoles de chats libres sur le territoire de Nice » impose de faire partie d’une association de protection animale.

© Eric Ottino Maxppp

Comment l’obtenir ?

Pour obtenir cette carte annuelle gratuite, la personne doit suivre la « charte pour les nourrisseurs bénévoles

de chats libres sur le territoire de Nice ».

Elle doit :

  • Faire partie d’une association de protection animale.
  • La personne s’engage à « signaler tout chat non stérilisé ».
  • Elle doit aussi enlever et nettoyer après usage les récipients contenant la nourriture, mettre à boire, et ne pas laisser de nourriture à l’air libre « qui risque d’attirer d’autres animaux tels que goélands et rats ».

J’ai voulu tenter de régler le problème des chats errants, sans méchanceté et je passe par l’aide aux gens qui les nourrissent,

explique à l’AFP Henry-Jean Servat, l’écrivain et journaliste parisien devenu conseiller municipal niçois en charge de la protection animale

Quels « avantages  » ?

« La carte ne donne aucun avantage, si ce n’est la considération de la ville pour les chats et ceux qui les nourrissent », dit-il. Une fois élu, il a découvert un important courrier adressé par des nourrisseurs, « souvent des femmes un peu âgées en butte aux critiques et à la méchanceté des syndics sous prétexte des nuisances olfactives ». Un arrêté de 2017 organise la stérilisation la campagne d’identification et de stérilisation des chats errants et non identifiés sur la commune.

L’an dernier, environ 450 chats en état de divagation ont été stérilisés sur la commune. Pour cette stérilisation, la ville a conclu une convention avec la Fondation 30 Millions d’Amis. 

Depuis octobre, la maraude municipale hebdomadaire auprès des sans-abri est doublée d’une maraude baptisée « Les croquettes du soleil » qui distribue de la nourriture pour les compagnons à quatre pattes des personnes sans domicile fixe. Les nourrisseurs de chat pourront avoir des croquettes sur ce contingent.

« Que d’autres villes le fassent »

Pour la présidente d’ASA 06 – Au service des animaux, Cécilia Fruleux, « il serait bon que d’autres communes le fasse. Il faut un vrai cadre avec des associations sérieuses qui stérilisent les chats, et les soignent.

Car ce n’est pas le tout de les nourrir ! Mais en tout cas grâce à ces gens qui nourrissent les chats errants ces pauvres animaux sont partiellement sauvés. Sans eux ça serait la catastrophe…

Un couple de chats non stériliés peut engendrer plus de 20.000 descendants en 4 ans.

Depuis 2014, la Fondation 30 Millions d’amis incite les municipalités à se préoccuper de la prolifération des chats errants.

1.468 villes en faisaient partie en 2018, soit 4 % des 36 000 communes que compte la France.

On sait qu’une chatte peut donner trois à quatre portées en une année. La croissance de la population féline est exponentielle, comme le rappelle régulièrement la Fondation 30 Millions d’Amis.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets





Source link

Autres articles

Yami-Maria Christina, sera-t-elle la Super Mamie France 2020 ? « Je voudrais tellement gagner pour mes petites-filles »

adrien

À Nice, une cagnotte en ligne lancée pour aider le restaurant L’Escalinada, institution niçoise vieille de 70 ans

adrien

Nice : personnel soignant, réservez votre sortie en mer sur “les bateaux du cœur”

adrien

des galeries d’art ouvrent leurs portes ce week-end pour proposer aux visiteurs de « s’évader »

adrien

ce député LREM des Alpes-Maritimes veut « la lumière sur les responsabilités »

adrien

Quels souvenirs du confinement ? Des dizaines de témoignages apportés à la collecte #mémoiredeconfinement

adrien