Nice

Le village de Belvédère entrera bientôt dans l’ère de la 4G

Notez cet article


Le village de Belvédère, aux portes du parc du Mercantour, sera couvert par la 4G à la fin du mois. Les 4 opérateurs de téléphonie mobile s’associent pour y installer une antenne-relais qui couvrira la touristique vallée de la Gordolasque, jusque-là « zone blanche ».

C’est un des rares secteurs dans les Alpes-Maritimes, où, à l’heure qu’il est, le téléphone « ne passe pas ».

La vallée de la Gordolasque, porte d’entrée du Parc du Mercantour, chemin d’accès à la vallée des Merveilles et au refuge de Nice, est très prisée des amoureux de la montagne.

« Il passe ici entre 400 et 500 000 visiteurs par an, selon les chiffres du Parc », affirme le maire de Belvédère, Paul Burro. « Vous me croirez ou non, certains d’entre eux font demi-tour quand ils constatent qu’ils ne peuvent pas lire leurs SMS et leurs mails sur place ».

Car la vallée de la Gordolasque, sur 10 à 12 kilomètres, est ce qu’on appelle une « zone blanche ». Pas de réseau. Les différents opérateurs ont installé leurs antennes 3G dans la commune de Belvédère, mais une fois sorti du village, le réseau n’atteint pas la vallée.

 

La Vallée de la Gordolasque dans les Alpes-Maritimes, qui sera couverte par la 4G début 2020.

La Vallée de la Gordolasque dans les Alpes-Maritimes, qui sera couverte par la 4G début 2020.

© Philippe Millois

Enjeu touristique, enjeu de sécurité aussi. En 2009 après l’accident mortel d’un randonneur, les collectivités, commune, Département, s’emparent du problème. Il faut du réseau  pour les résidents, parfois âgés, qui veulent pouvoir joindre les secours en cas de problème, et pour que les personnes accidentées puissent être géolocalisées grâce à leur portable.
 
Aussi quand en janvier 2018 les opérateurs de téléphonie signent avec l’Etat français un plan pour accélérer le développement de la 4G dans les territoires, le New Deal Mobile (voir encadré), le dossier est déjà techniquement bien avancé. Belvédère et la Gordolasque seront le premier site des Alpes-Maritimes à en bénéficier.

Une antenne-relais 4G commune aux 4 opérateurs

Ce lundi 22 juillet le maire, Paul Burro, Eric Ciotti pour le Département et Olivier Riffard pour la Fédération Française des Télécoms sont donc à Belvédère pour le grand lancement, calendrier à l’appui.

A l’automne débuteront les travaux d’aménagement du relais de téléphonie mobile de la vallée de la Gordolasque. L’antenne sera commune aux 4 opérateurs (Orange, Free, SFR et Bouygues Telecom), mais c’est Orange qui a été désigné comme opérateur référent et qui se chargera donc de ces travaux… bien délicats.

Car la Gordolasque n’est pas un site comme les autres.

« La Gordolasque est une vallée remarquable, préservée, en instance de classement par l’UNESCO », explique Laurent Feraud, conseiller technique en charge du projet au Conseil Départemental. « Notre défi est de couvrir la vallée dans son intégralité, à la fois l’amont et l’aval, avec un nombre minimum d’antennes pour ne pas dénaturer le paysage ».

Et d’antenne, il n’y en aura finalement qu’une. Elle sera implantée sur la ligne de crète, dans le secteur du Trémenil, sur le territoire de la commune de Belvédère, en amont de la cascade du Ray. Le site choisi est à l’extérieur du Parc du Mercantour, distant d’environ 700 mètres. Découvrez le site sur ces images :

 



durée de la vidéo: 00 min 30

Cascade du Ray et vallée de la Gordolasque



©FTV

Pour transporter l’antenne-relais jusque-là, Orange devra très certainement hélitreuiller la pièce. Quant à l’alimentation électrique, « elle devra se faire 100% en souterrain pour que l’installation soit la plus dissimulée possible », continue Laurent Feraud. Une tranchée de 2,1 kilomètres sera donc creusée. On y passera les câbles d’alimentation énergétique, mais aussi le nécessaire pour le raccordement ultérieur à la fibre, pour laquelle le Département a un plan de développement.

Le coût de la mise en place de l’antenne-relais, entre 100 et 200 000 euros, sera entièrement pris en charge par les opérateurs de téléphonie. Reste les travaux de raccordement, 300 000 euros. Le Département participera à hauteur d’un tiers.

La commune de Belvédère, qui a mis le terrain à disposition, y trouvera, outre l’atout touristique, une réelle amélioration du service pour ses 675 habitants.

 

Le Trémenil, sur la commune de Belvédère dans les Alpes-Maritimes.

Le Trémenil, sur la commune de Belvédère dans les Alpes-Maritimes.

© Google Maps

Le relais de téléphonie mobile de la vallée de la Gordolasque devrait être en service au plus tard au début de l’année prochaine. Une quinzaine d’autres sites ont été retenus dans les alpes-Maritimes pour bénéficier de la 4G dans le cadre du New Deal Mobile, Ilonse et Conségudes seront les prochains.

Qu’est ce que le « New Deal Mobile » ?

Le New Deal Mobile est un accord conclu en janvier 2018 entre les opérateurs télécom et les pouvoirs publics pour l’aménagement numérique du territoire.

Les 4 opérateurs s’engagent à accélérer la couverture numérique en 4G, en contrepartie de quoi l’Etat s’engage, avec l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) à donner aux opérateurs une stabilité de leurs fréquences jusqu’en 2030.

Concrètement, les opérateurs vont investir près de 3 milliards d’euros supplémentaires d’ici 5 ans dans la densification de leurs réseaux 4G. Montant qui s’ajoute aux 10 milliards d’euros investis chaque année.

81 000 sites mobiles tous opérateurs confondus sont en service, 64 000 sont passés en 4G au 1er janvier 2019.

C’est dans le cadre de ce New Deal Mobile que le secteur de Belvédère et de la vallée de la Gordolasque vont être équipés en 4G.

(Source : Fédération Française des Télécoms)



Source link

Autres articles

Aéroport de Nice Côte d’Azur : “la reprise est progressive”, une vingtaine de destinations en juin

adrien

un hommage intimiste et pas de feu d’artifice ce 14 juillet

adrien

Ibrahim Maalouf, Thomas Dutronc, Ayo, Elodie Frégé, les stars chantent le jazz sur France 3

adrien

La réouverture des casinos de la Côte d’Azur, c’est le 2 juin, mais uniquement avec les machines à sous

adrien

Christian Estrosi ne participera pas au débat télévisé du second tour sur France 3 Côte d’Azur

adrien

les festivals du film queer In&Out de Cannes et Nice résistent

adrien