Nice

le procès en appel de l’assassinat de la milliardaire monégasque à nouveau reporté

Notez cet article


Déjà interrompu en mars par le confinement, le procès en appel de Wojciech Janowski, condamné en première instance à la perpétuité pour avoir commandité l’assassinat de sa belle-mère, la milliardaire monégasque Hélène Pastor, a encore été reporté lundi peu après son ouverture.

Les avocats de la défense avaient demandé de concert le renvoi du procès, qui devait réunir pendant un mois dans une salle sans fenêtre une cinquantaine de personnes, mettant en avant le contexte sanitaire. 

« Le pire scenario serait que ce procès commence et qu’avant son terme, nous soyons contraints comme au mois de mars d’y mettre fin »

Me Jean-Robert Phung, avocat de l’un des cinq protagonistes présumés du guet-apens mortel jugés en appel.


De plus, la demande de disjonction du tireur présumé, dont l’avocat était retenu par un autre procès, rendait également impossible « l’examen d’un fait d’accusation au même moment », a expliqué le président de la cour d’assises d’appel d’Aix-en-Provence, qui a ordonné « le renvoi de l’affaire », sans donner de nouvelle date.

L’avocat général avait pourtant réclamé le maintien du procès, arguant que « la vie, la vie judiciaire » devait continuer.

Il avait aussi fait valoir l’importance de rejuger rapidement les accusé dont quatre sont en détention depuis plus de six ans.

Compte-rendu de l’audience du 3 mars :

Il est arrivé en claudiquant, vraisemblablement incapable de marcher seul, soutenu par un policier. Lorsque la Cour lui demande de décliner son identité à la barre, c’est en titubant qu’il épelle « Wojciech Janowski ».

L’ancien consul de Pologne à Monaco, accusé du meurtre d’Hélène Pastor, a fini par se présenter devant la Cour d’Appel d’Aix-en-Provence. 

Après avoir refusé une expertise médicale sur son état de santé la semaine dernière, et avec une demande de renvoi pour raisons de santé rejetée par le Président de la Cour, Janowski n’avait guère d’autre choix que de comparaître. 

Commedia dell’arte à la polonaise?

Le personnage de septuagénaire grabataire que semble jouer Wojciech Janowski n’a pas l’air de prendre avec les magistrats de la Cour d’Appel.

Dès le début de l’audience, Me Gérard Baudoux, l’avocat de Gildo Pallanca Pastor, le fils d’Hélène Pastor, a dénoncé un jeu d’acteur de la part de l’accusé : « manifestement on est dans ce qu’il souhaite faire passer comme image : pas coiffé, pas habillé, pas rasé. Janowski essaie de tromper la cour, comme il l’a fait avec les experts qui n’ont pas été dupes ». 

Deux expertises médicales commandées par le Président ont d’ores et déjà démenti les problèmes de santé dont dit souffrir Janowski.

Elles soulignent toutes deux que l’accusé ne souffre pas réellement d’une récidive de cancer colo-rectal, et n’a pas été victime d’un accident vasculaire cérébral comme il le prétend. Elles concluent que Wojciech Janowski simule, consciemment ou inconsciemment, ces pathologies ou souffre d’un épisode hystérique. 

Wojciech Janowski, commanditaire présumé de l'assassinat d'Hélène Pastor.

Wojciech Janowski, commanditaire présumé de l’assassinat d’Hélène Pastor.

© Remi Kerfridin

La procédure en appel a été faite à la demande de Wojciech Janowski

Face à cette entrée théâtrale, Sylvia Pastor, la fille de la milliardaire monégasque, est restée de marbre, impassible. Wojciech Janowski a quant à lui baissé le regard tout au long de l’énoncé des faits qui lui sont reprochés.

Comble de cette situation digne d’un mauvais vaudeville, l’ex-consul de Pologne comparaît en appel à sa demande. Déjà condamné à perpétuité en première instance, il souhaite, contrairement à ce premier procès, plaider cette fois non coupable. 

La santé de l’accusé en question

Lors de l’ouverture hier, le Président de la Cour d’Appel d’Aix-en-Provence a pris la parole pour s’insurger de l’absence de l’accusé, Wojciech Janowski, mettant déjà en doute sa parole sur les raisons de santé invoquées pour justifier sa non-comparution.

Considérant ces faits, le Président de la Cour a mandaté un huissier pour réaliser une « sommation interpellative », afin de suspendre l’audience et de ne la reprendre qu’en présence de Wojciech Janowski.

La séance a donc été levée ce lundi 2 mars dans l’après-midi afin que l’accusé puisse être appelé à comparaître dans la journée. L’audience a néanmoins repris à 17h30, sans Wojciech Janowski qui refusé la sommation. 

Une situation d’autant plus incompréhensible que c’est l’accusé lui-même qui a fait appel de sa condamnation pour meurtre. En 2018, lors de sa première comparution, Wojciech Janowski a plaidé coupable, sur les conseils de son avocat de l’époque, Me Eric Dupond-Moretti.

Il a depuis changé d’avocat ainsi que de stratégie, d’où sa procédure d’appel. Pour Me Jean-Jacques Campana, son nouvel avocat, Wojciech Janowski n’est réellement pas en mesure de comparaître. Il met en doute les expertises médicales défendues par le Président du Jury.  

Demande de renvoi rejetée

Lundi 2 mars dans la soirée, la demande de renvoi pour raisons de santé demandée par Wojciech Janowski et son avocat a été refusée. La demande de renvoi faite par Me Frank Berton, l’avocat de Samine Saïd-Ahmed, a elle été acceptée.

Me Berton est en effet dans le Nord Pas-de-Calais pour défendre Redoine Faïd dans l’affaire du braquage d’un fourgon blindé près d’Arras.

Condamné à la perpétuité pour avoir commandité l’assassinat de sa belle-mère, la milliardaire monégasque Hélène Pastor en 2014, l’ancien consul honoraire de Pologne à Monaco Wojciech Janowski comparaît en appel à partir depuis ce lundi 2 mars, niant à nouveau toute responsabilité.

L’accusé n’est pas à la barre. Il dit avoir été victime, le 9 février, d’un AVC qui l’a rendu hémiplégique, et avoir perdu l’usage de son bras droit, de sa jambe droite et se déplace en fauteuil roulant », a indiqué son avocat Me Jean-Jacques Campana. 

Retour sur l’affaire

En octobre 2018, la cour d’assises des Bouches-du-Rhône avait condamné Wojciech Janowski à la réclusion à perpétuité pour avoir commandité l’assassinat de sa belle-mère, la milliardaire monégasque Hélène Pastor et de son chauffeur. 

Il avait déposé une demande de mise en liberté en septembre denier qui avait été rejetée. Le gendre de la milliardaire est en prison, dans l’attente de son nouveau procès.

Gildo Pallanca-Pastor, fils d’Hélène Pastor, était présent lors du premier procès de l’affaire Pastor à Aix-en-Provence. Il a annoncé par communiqué de presse sa présence lors du procès en appel qui aura lieu du 2 au 27 Mars.

Gildo Pallanca-Pastor, fils d'Hélène Pastor et son avocat lors du premier procès à Aix-en-Provence.

Gildo Pallanca-Pastor, fils d’Hélène Pastor et son avocat lors du premier procès à Aix-en-Provence.

© GERARD JULIEN / AFP

Un guet-apens

Début mai 2014, Hélène Pastor, 77 ans, avait été prise pour cible par un homme, muni semble-t-il d’un fusil de chasse à canon scié. L’individu avait fait feu à deux reprises à travers les vitres de son véhicule avant de prendre la fuite en compagnie d’un complice.

Son chauffeur, Mohamed Darwich, 64 ans, également blessé par balles, avait succombé à ses blessures le 10 mai. L’autopsie avait confirmé qu’il avait été touché au niveau de plusieurs organes vitaux d’une gerbe de plombs.

 

Le 6 mai 2014, Hélène Pastor et son chauffeur sont blessés devant l'hôpital Pasteur 1 vers 19 heures. La police scientifique se déplace sur les lieux.

Le 6 mai 2014, Hélène Pastor et son chauffeur sont blessés devant l’hôpital Pasteur 1 vers 19 heures. La police scientifique se déplace sur les lieux.

© Jean-François OTTONELLO / MAXX PPP

La milliardaire n’avait pas pu se remettre de ses blessures et était décédée en mai 2014 également. Hélène Pastor était l’une des héritières d’un empire monégasque de bâtisseurs.





Source link

Autres articles

le couvre-feu à travers les siècles

adrien

le point sur le Covid-19 dans les hôpitaux des Alpes-Maritimes

adrien

une étape à bord d’une des 2 Cv de la caravane publicitaire

adrien

un hommage intimiste et pas de feu d’artifice ce 14 juillet

adrien

A Nice, les fêtards privés de plage après 22h le week-end

adrien

Le Niçois Fabio Quartararo a remporté le Grand Prix d’Espagne de MotoGP

adrien