Nice

La région PACA est la « championne des mariages », les professionnels du secteur recommencent à planifier ces événements

Notez cet article



La région Provence-Alpes-Côte d’Azur enregistre le taux de mariage par habitant le plus élevé de l’Hexagone. Mais avec la crise sanitaire, le secteur a dû s’adapter voire même renoncer à organiser ces évènements. Depuis le déconfinement et la fin du couvre-feu, les activités reprennent. 

Ce qui devait être le plus beau jour de leur vie, s’est parfois transformé en un véritable casse-tête. En effet, les mariages ont été fortement impactés par la crise sanitaire, entre annulation et report. 

Mais depuis le 19 mai, avec le déconfinement national, les célébrations ont pu reprendre peu à peu. Une excellente nouvelle pour les organisateurs de mariages, la fin du couvre-feu a également accéléré cette reprise tant attendue par la profession. 

Des perspectives encourageantes 

Des conditions sanitaires encore à respecter mais Delphine Brac-Aubert, organisatrice de mariages dans le Var depuis 4 ans, l’assure : « c’est un véritable soulagement ! » Elle qui a dû endosser pendant cette crise plusieurs casquettes pour se réinventer mais surtout conseiller et rassurer les futurs mariés qui voyaient leur journée de rêve compromise.  

Cette auto-entrepreneuse réalise habituellement 30% de mariages étrangers, avec la crise ils ont tous été annulés ou reportés à 2022.

Depuis la levée du couvre-feu la semaine dernière elle a reçu une vingtaine de demandes :

ce qui s’est passé l’année dernière était inédit mais on a survécu, on s’est adapté

L’été dernier, elle a pu organiser 20 cérémonies, un léger sursaut durant cette pandémie, avant de devoir plier boutique à nouveau en septembre face aux nouvelles mesures sanitaires.

Mais l’organisatrice de mariages s’estime chanceuse : « j’ai été indemnisée par l’Etat et je travaille avec des domaines privés donc j’ai pu continuer à organiser des mariages plus intimistes. »

Pour elle pas de doute, la crise aura transformé notre rapport aux mariages : « les gens ont tendance pour cet été à préférer la qualité plutôt que la quantité, j’ai moins de demandes pour d’énormes cérémonies. »

« Plus de mariages de dernière minute »

Sur la Côte d’Azur, même constat pour les professionnels du secteur, la levée des restrictions a relancé leurs activités.

Céline Paquet, organise des mariages avec son entreprise localisée à Antibes, « lorsque les mesures sanitaires ont été allégées on a reçu plusieurs appels, dont des projets de dernière minute, les gens ont peur d’être de nouveau submergés par les restrictions », explique-t-elle. 

Mais pour d’autres les mariages sont encore repoussés, certains préfèrent attendre la rentrée, d’autres n’ont pas le choix. Céline a dû décaler la cérémonie d’un mariage anglais de 140 invités. Si les mesures sanitaires s’assouplissent, pour certains la lune de miel reste encore un défi… 

Avec la crise, cette organisatrice de mariage n’a pu réaliser qu’une seule cérémonie l’année dernière. Heureusement pour elle, Céline combine son activité avec un autre travail, ce qui lui a permis de surmonter cette période difficile. 

Qu’est-ce-qui est autorisé ? 

  • Les lieux de réception comme les châteaux, les chapiteaux et les salles des fêtes sont de nouveau ouverts. Le pass sanitaire n’est utilisé qu’à partir de 1000 personnes. Jusqu’au 30 juin, les fêtes de mariage organisées dans l’espace public comme un parc ou un jardin sont limitées à 10 personnes, comme tout rassemblement.

 

  • Depuis le 9 juin, il est désormais possible de se marier à l’église, dans une mosquée ou à la synagogue, entouré de ses proches, tout en respectant certaines mesures. Il faut laisser libre un siège sur deux entre chaque personne ou entité familiale.

 

  • En ce qui concerne les mariages à la mairie, les règles sont les mêmes que pour les lieux de culte. Quant au nombre de personnes pouvant assister au mariage, il dépend de la capacité d’accueil de la salle. 

 

  • Les mariages peuvent être organisés avec une jauge correspondant à 65 % de l’effectif autorisé, avec un plafond à 5.000 personnes au maximum. 

 

  • Les repas assis peuvent s’organiser avec 6 personnes par table. Jusqu’au 30 juin, la restauration debout, comme les cocktails et les buffets, ainsi que les pistes de danse en intérieur resteront interdites.

Dans un rapport publié le 11 juin, le gouvernement rappelle le protocole sanitaire à suivre. 

PACA : la championne des mariages 

Selon un rapport de l’INSEE publié en 2021, à l’échelle nationale la région PACA comptabilise le plus grand nombre de mariages, proportionnellement au nombre d’habitants.

En 2019, 3,38 mariages pour 1 000 habitants ont été enregistrés en moyenne. Mais ce « taux de nuptialité », comme l’appellent les experts, diffère selon les régions.

La plupart se trouvent en dessous de la moyenne, mais ce n’est pas le cas de la Provence-Alpes-Côte d’Azur. Cette dernière se détache nettement des autres, avec environ un mariage pour 260 habitants soit un taux de nuptialité de 3,78. 

A cause de l’épidémie de coronavirus et des restrictions, en France, en 2020, les mariages ont connu une baisse de 34 % par rapport à l’année précédente.





Source link

Autres articles

Cinq choses à savoir sur Justin Kluivert, le nouvel attaquant de l’OGC Nice

adrien

Alpine organise une vente aux enchères au profit des sinistrés de la tempête Alex

adrien

« Face au vide », un film qui révèle un autre visage de l’alpinisme

adrien

des clichés au coeur de la mer pour défendre la nature et la biodiversité

adrien

Près d’1 million d’euros récoltés grâce à la tombola de Julien Doré au profit des sinistrés des vallées

adrien

A Nice, les commémorations du 8 mai se déroulent finalement en présence des anciens combattants

adrien