Image default
Nice

La baisse du nombre de victimes du coronavirus se confirme depuis la mi-avril dans les Alpes-Maritimes et le Var

La baisse du nombre de victimes du coronavirus se confirme depuis la mi-avril dans les Alpes-Maritimes et le Var
3.2 (64%) 5 vote[s]



L’épidémie de coronavirus Covid-19 ralentit depuis la mi-avril selon les données de l’Agence régionale de santé (ARS) de Provence-Alpes-Côte d’Azur. Un constat que confirment les dernières statistiques publiées par l’Insee ce 15 mai.

L’institut de la statistique diffuse chaque semaine le nombre de décès par jour et par département, toutes causes confondues. Ces précieux chiffres montrent une surmortalité globale enregistrée à partir du début du mois d’avril (par rapport aux deux années précédentes).

Au début de l’épidémie, du 1er mars au 17 avril, la surmortalité globale était de l’ordre de +10%.

Sur la période récente, entre le 19 avril et le 4 mai, la mortalité dans les Alpes-Maritimes est orientée au contraire à baisse : -11% par rapport à la même période les deux années précédentes.

Dans le Var aussi, le bilan est à la baisse : entre -10% (par rapport à 2019) et -3% (par rapport à 2018). Signe que le pic est passé.

Les personnes âgées de plus de 75 ans ont vu une forte augmentation du nombre de décès depuis le début du mois de mars, ce qui n’est absolument pas le cas des classes d’âges plus jeunes, qui sont au contraire marquées par une stagnation, voire une baisse de leur mortalité. Une tendance qui se confirme avec les données les plus récentes.

Chez les moins de 65 ans, le nombre de décès depuis le 1er mars est en baisse de :

  • -7% à -10% dans les Alpes-Maritimes
  • -16% à -14% dans le Var (comparé à la même période en 2019 et en 2018).

Pour la classe d’âges allant de 65 à 74 ans, l’évolution de la mortalité est peu significative dans les Alpes-Maritimes : entre +5,5% et -7%, toujours selon que l’on compare avec les données de 2019 ou de 2018. Dans le Var, les données montrent une légère baisse, de -4% ou -3%.

+13% à +15% de décès chez les plus de 75 ans

À partir de 75 ans, les effets du coronavirus sont frappants. Le nombre de décès est très nettement supérieur cette année comparé aux deux années précédentes : +13% et +12% dans les Alpes-Maritimes, +13% à +22% dans le Var pour la classe d’âges de 75 à 84 ans ; +7% dans les Alpes-Maritimes et jusqu’à +15% dans le Var chez les seniors plus de 84 ans.Dans les établissements pour personnes âgées, la surmortalité est de +25% depuis le début de l’année. Et elle correspond presque exactement à la proportion de résidents qui avaient contracté le coronavirus peu de temps avant leur décès.Une surmortalité manifeste, mais qui montre un ralentissement dans les derniers chiffres publiés, sur la période allant du 19 avril au 4 mai. Cette tendance coïncide avec les données de l’ARS Paca qui montrent un endiguement de l’épidémie de coronavirus à partir de la fin du mois d’avril.

La mortalité en hausse de +7% à +8%

Au 4 mai, date à laquelle s’arrêtent pour l’instant les statistiques de l’Insee, la surmortalité totale cette année, par rapport à l’année dernière, était de 150 personnes dans les Alpes-Maritimes (+7%) et 162 dans le Var (+8%).

À la même date, selon les données publiées par l’Agence régionale de santé (ARS) de Provence-Alpes-Côte d’Azur, le nombre de personnes testées positives au Covid-19 décédées s’élevait à 146 dans les Alpes-Maritimes et 115 dans le Var.





Source link

Related posts

Effet confinement : moins de maladies tropicales liées au moustique tigre

adrien

Réouverture de lieux culturels : nos idées pour ce week-end de l’Ascension sur la Côte d’Azur

adrien

De Vence à Menton, des restaurateurs dans les starting-blocks pour la réouverture

adrien