Nice

Invité de rentrée de ce Dimanche en Politique en Côte d’Azur : Eric Ciotti



Eric Ciotti est député Les Républicains des Alpes-Maritimes, mais il est principalement invité de Dimanche en politique suite à l’annonce de sa candidature à la primaire de la droite. Cette annonce a été faite à la fin du mois d’août.

Cette émission marque le début d’une série d’entretiens politiques sur France 3 Côte d’Azur liés à cette primaire.

La Côte d’Azur est en effet particulièrement concernée et ce à plusieurs titres. La Fédération Les Républicains des Alpes-Maritimes est l’une des plus importantes de France, le Var est également un bastion LR.

Enfin, plusieurs personnalités politiques locales vont jouer un rôle majeur dans l’avenir de la droite : Jean Léonetti (maire d’Antibes) est en charge d’organiser cette primaire qui tourne au casse-tête, Eric Ciotti est candidat, et David Lisnard (maire de Cannes) pourrait être élu prochainement à la tête de l’Association des Maires de France.

Eric Ciotti sera interrogé sur plusieurs thèmes :

  • Une candidature à la primaire, dans quel but ?
  • Eric Ciotti veut faire entendre la voix de la droite dans cette primaire, qu’entend-il par là ?

Il avait réuni ses soutiens ce samedi 28 août à Levens près de Nice.

A 55 ans, il a récemment dit que s’il avait à choisir au deuxième tour entre Emmanuel Macron et Eric Zemmour, il voterait Eric Zemmour « très clairement ». Nous l’interrogerons sur cette prise de position qui a fait couler beaucoup d’encre.

M. Zemmour « défend aujourd’hui des idées que pour la plupart je partage », notamment « le constat d’un déclin de notre pays »,

Eric Ciotti le 5 septembre.

Quant aux « condamnations » dont a fait l’objet M. Zemmour, notamment 10.000 euros d’amende pour « provocation à la haine raciale » et « injures publiques à caractère raciste », elles « paraissent » à M. Ciotti « aller beaucoup trop loin ».

Enfin, nous reviendrons sur les propositions faites par Eric Ciotti dans cette primaire : retour au droit du sang et abandon du droit du sol, organisation d’un référendum sur les questions liées au terrorisme, suppression d’une partie de l’impôt sur les successions, retour de l’autorité à l’école, volonté de faire 100 milliards d’euros d’économie en matière de dépenses publiques (dans la droite ligne de François Fillon), mettre fin à ce qu’il appelle une « France Orange Mécanique ».

Emission enregistrée ce vendredi 10 septembre dans les conditions du direct.





Source link

Autres articles

Quel budget prévoir pour une aide à domicile à Nice ?

administrateur

La région Provence-Alpes-Côte-d’Azur succombe aussi à la chasse aux galets : #trouvemongalet

adrien

une comédie musicale inspirée de Cyrano de Bergerac bientôt jouée en plein air

adrien

nouvelle affaire de squat, leur maison est occupée par des locataires qui ne payent plus le loyer

adrien

Dans le silence du confinement, des chercheurs ont capté les “conversations” des animaux qui peuplent la Méditerranée

adrien

les messages vocaux envoyés par Christian Estrosi aux Niçois pour appeler à voter Muselier font réagir

adrien