Nice

Face à l’arrivée de tonnes de bois flottant, certains ports azuréens ferment

Notez cet article


Des barrages flottants ont déjà été installés aux entrées des ports de Menton et Monaco pour les protéger de l’arrivée de déchets flottants. La préfecture maritime renouvelle ce mercredi matin son « avis urgent aux navigateurs » qui prendraient la mer.

C’est une des conséquences de la tempête Alex et des dégâts qu’elle a causé dans les Alpes-Maritimes. Les nappes d’eau boueuse rejetées en mer par les fleuves Var ou Roya en crues sont si imposantes qu’elles sont visibles depuis l’espace !
 

Les rejets en mer des eaux boueuses du Var et de la Roya sont visibles depuis l'espace.

Les rejets en mer des eaux boueuses du Var et de la Roya sont visibles depuis l’espace.

© DR

Mais ce que ne voient pas les satellites, ce sont les déchets qui s’y trouvent. Depuis samedi, le littoral azuréen est littéralement envahi par ces macro-déchets, principalement du bois, arrachés dans les vallées de la Tinée, de la Vésubie et de la Roya.
 

Une menace pour les bateaux

Mardi matin, Monaco a installé des barrages flottants pour empêcher ces débris d’entrer dans les ports Hercule et Fontvielle. « Leur mise en place n’empêche pas le passage des bateaux de sécurité, des bateaux professionnels et des bateaux ayant prévu de faire escale dans un des deux ports, précise la principauté. Une ouverture partielle et ponctuelle est faite pour chacun de ces cas de figure. Les ports resteront dans cette situation jusqu’au retour à la normalité en matière de circulation maritime de macro déchets. »

Au port de Menton Garavan aussi, on a pris des dispositions. Face à l’arrivée de troncs d’arbres, un barrage flottant a été installé « pour éviter que les troncs n’entrent et ne fassent des dégâts sur les bateaux » précise un porte-parole.

Rien à signaler Nice, Antibes ou Cannes

Les ports de Nice, Golfe-Juan, Vauban et Galice à Antibes, ainsi que ceux de Cannes et de Villefranche-sur-Mer étaient, ce mercredi matin, épargnés par ces arrivées de débris.

En mer, ces déchets représentent aussi un danger pour les bateaux. Lundi, la préfecture maritime de la Méditerranée a publié un « AVURNAV », un « avis urgent aux navigateurs », pour alerter les plaisanciers et professionnels de la mer sur le risque de collision au large de Nice, Saint-Laurent-du-Var, Villefranche-sur-Mer, Saint-Jean-Cap-Ferrat et toute la baie des anges. Le message mentionne « de nombreux déchets végétaux et telluriques qui dérivent en surface ».

Il a été prolongé de 48 heures ce mercredi matin, et reste donc d’actualité jusqu’à vendredi matin au moins.
 





Source link

Autres articles

Reprise de la saison de motoGP pour le Niçois Fabio Quartararo au Grand Prix d’Espagne

adrien

Dans le silence du confinement, des chercheurs ont capté les “conversations” des animaux qui peuplent la Méditerranée

adrien

la rentrée des enseignants ce matin dans un lycée de Nice

adrien

avec le reconfinement, la nuit européenne des musées sera numérique ce samedi 14 novembre

adrien

les réactions politiques et religieuses, « nous sommes en guerre »

adrien

Une pluie d’étoiles filantes à ne pas manquer dès ce lundi soir

adrien