Nice

Emmanuel Macron sera demain à Nice pour les Assises de l’économie de la mer



Le président de la République interviendra demain soir lors de la 16e édition du principal rendez-vous des acteurs français du secteur maritime, qui se tient le 14 et 15 septembre à Nice Acropolis. France 3 fait le point sur les sujets qu’il devrait aborder.

Deux jours placés sous le thème de la « relance économique sur fond de transition écologique ». Les Assises de l’économie de la mer se tiendront le mardi 14 et mercredi 15 septembre au Palais des congrès de Nice. Échanges, débats, tables rondes… Cette 16e édition réunit les acteurs économiques du secteur maritime, issus du public ou du privé. 

Dont Emmanuel Macron, qui viendra mardi accompagné de la ministre de la Mer Annick Girardin. L’occasion pour le président de la République « d’échanger autour de thèmes centraux » : la souveraineté, la recherche, le transport maritime, et les nouvelles entreprises maritimes, indique l’Élysée dans un communiqué. 

Emmanuel Macron veut aussi réaliser « un point d’étape sur les réalisations menées par le gouvernement ».

L’Élysée cite notamment le Fontenoy du Maritime, plan de relance de la marine marchande, lancé en début d’année par Annick Girardin. L’objectif est de renforcer le pavillon français, alors que « 90 % des marchandises mondiales transitent par mer », soutient l’équipe des Assises dans un communiqué de presse. « La marine marchande est un instrument de souveraineté essentiel pour notre pays ».

Point d’honneur sur la protection de l’environnement maritime

« La transition écologique » et la protection de l’environnement ne sont pas délaissées par le chef de l’État, qui compte aussi se pencher sur trois autres mesures. Le programme prioritaire de recherche « Océan et climat », lancé en juin 2021 et piloté par le CNRS et l’Ifremer, dont le but est de mieux connaître et préserver le milieu marin.

Mais aussi l’extension des aires marines protégées, une mesure déjà annoncée le 3 septembre par Emmanuel Macron lors de l’inauguration du Congrès mondial de la nature à Marseille. Les aires bénéficiant de « protection forte » seront étendues à 5 % de l’espace maritime français en Méditerranée d’ici 2027 (contre 0,2 % actuellement). 

Le Président reviendra de plus sur le plan « Mer Méditerranée exemplaire en 2030 », lancé en janvier 2021 lors du One Planet Summit. « De tous les écosystèmes vulnérables, la mer Méditerranée est surement l’un des plus remarquables, les acteurs du secteur maritime sont pour partie responsables de son réchauffement qui s’accélère, la Méditerranée est aussi soumise à une forte pression touristique », y déclarait Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique. 

La mer Méditerranée est surtout l’une des mers les plus polluées au monde. Environ 600 000 tonnes de déchets seraient déversés chaque année dans ses eaux, selon le ministère de la Transition écologique. 

Le Cannois Laurent Lombard, plongeur amateur et cofondateur de l’association « Opération mer propre », a d’ailleurs filmé sa dernière excursion dans une petite calanque près de Saint-Raphaël (Var). Sous l’eau, le plastique est omniprésent. 

Plus alarmant encore : une étude publiée le 9 septembre dans la revue Microplastics and Nanoplastics (lien en anglais) réévalue à la hausse la quantité de plastique présent dans les mers du globe. Il y aurait 24,4 milliards de milliards de particules de microplastiques, d’une taille comprise entre 1 et 5 millimètres, en suspension dans les eaux du monde. Soit cinq fois plus que les précédentes estimations.

Sept thématiques centrales

Du reste, sept thématiques sont au cœur de cette nouvelle édition des Assises de l’économie de la mer :

  • le Fontenoy du maritime : le pavillon français en sort-il renforcé ? ;
  • les navires et les ports, sur le front de la transition écologique ;
  • une filière yacht qui vise l’exemplarité ;
  • un plan de relance pour accélérer la transition écologique ;
  • la recherche océanographique, pilier de la croissance bleue ;
  • énergies marines renouvelables, le décollage ;
  • une plaisance littorale tournée vers le développement durable. 

La 15e édition, qui s’était déroulée en 2019 à Montpellier, avait accueilli près de 1 500 personnes autour d’une centaine d’intervenants. Emmanuel Macron y avait aussi participé. Après tout, la France est le deuxième empire maritime international, comme l’explique Le Monde

 





Source link

Autres articles

La région Provence-Alpes-Côte-d’Azur succombe aussi à la chasse aux galets : #trouvemongalet

adrien

confinée mais pas fermée… explications

adrien

trois jeunes sont partis de Nice pour 40 jours en autonomie dans le grand nord suédois

adrien

Une pluie d’étoiles filantes à ne pas manquer dès ce lundi soir

adrien

polémique après le décalage d’un examen à cause du Ramadan « c’est infondé » selon une étudiante

adrien

comment les touristes étrangers sont contrôlés (ou pas) à l’aéroport

adrien