Nice

Des élus de la région PACA appellent à se faire vacciner contre la grippe saisonnière

Notez cet article



Cédric Roussel fait partie des 75 députés LREM qui lancent un appel à se faire vacciner massivement contre la grippe pour éviter de voir cette maladie s’ajouter à la pandémie de Covid-19. Le président de la région PACA, Renaud Muselier LR), soutient cet appel.

Attention, une épidémie peut en cacher une autre ! C’est un appel à la vaccination largement médiatisé dans la presse ce week-end. Dans une tribune publiée ce dimanche par le Journal du Dimanche, les élus de la majorité souhaitent ainsi éviter qu’une nouvelle épidémie de grippe vienne s’ajouter à celle de Covid-19.
Soixante-quinze députés de la majorité lancent un appel à se faire vacciner « massivement » contre la grippe, un « acte citoyen » pour éviter de voir cette maladie s’ajouter à la pandémie de Covid-19 dans une « cohabitation épidémique ».
 

Cette cohabitation épidémique pourrait s’avérer délétère en entraînant des retards de diagnostics, en provoquant des complications chez les plus fragiles d’entre nous et en engendrant un afflux massif de malades dans les hôpitaux. Se vacciner contre la grippe deviendra dès cet automne un enjeu de santé publique et surtout un acte citoyen en faveur de sa santé et de celle des autres. 

Julien Borowczyk, député LREM

10.000 morts environ chaque année

La grippe est la cause de 10.000 morts environ chaque année. Les signataires, dont Cédric Roussel (député LREM des Alpes-Maritimes), souhaitent ainsi éviter qu’une nouvelle épidémie de grippe vienne s’ajouter à celle, toujours en progression, de Covid-19. L’an dernier, elle a provoqué 65.600 passages aux urgences, 10.700 hospitalisations et 1.890 admissions en réanimation.

Plus de 65 ans et personnel soignant

Renaud Muselier a remercié les parlementaires dans un tweet. Le président de la région PACA veut rendre le vaccin obligatoire sur tout le territoire pour les plus de 65 ans et la totalité du personnel soignant afin de ne pas encombrer les hôpitaux. C’est le risque lorsqu’il faut gérer deux épidémies différentes en même temps qui touchent en plus la même tranche d’âge. Pour éviter cela, la Haute autorité de Santé préconise aussi une vaccination large, mais pas de toute la population. De même, Santé Publique France dénonce une couverture vaccinale insuffisante sur son site internet. 

Une proposition diversement appréciée sur les réseaux sociaux. Certains Twittos ne veulent pas que le vaccin contre la grippe devienne obligatoire : 

 D’autres, devenus méfiants, attendent aussi la preuve de l’efficacité du vaccin contre la grippe : 

En 2019, seules 45 % des personnes à risques et 35 % des professionnels de santé s’étaient fait vacciner. « Mais nous pourrions aller plus loin si les mutuelles offraient cette année la prise en charge du vaccin contre la grippe à tous les français », ajoute le député LREM Julien Borowczyk,  à l’origine de cette tribune. Mais attention à ne pas faire de confusion : ce vaccin contre la grippe ne protège pas du Covid. 
 

Augmentation des volumes de 20 %

Une vaste campagne va débuter à partir du 13 octobre, elle visera 12 millions de personnes. Le groupe Sanofi-Pasteur, leader mondial des vaccins contre la grippe, s’est préparé à cette campagne si particulière en tablant sur une augmentation des demandes : le groupe a démarré sa production dès février et augmenté ses volumes de 20 % par rapport à l’an dernier.

 





Source link

Autres articles

comment les touristes étrangers sont contrôlés (ou pas) à l’aéroport

adrien

recherches en cours et dégâts colossaux

adrien

Avant la plaine du Var, IKEA s’installe au centre-ville de Nice

adrien

Pistes cyclables provisoires entre Nice et Antibes : enfer pour les uns, paradis pour les autres

adrien

Votez pour la cathédrale orthodoxe russe à Nice, en lice pour devenir le « Monument préféré des Français 2020 »

adrien

à 94 ans, l’ancien coureur Vincent Vitetta attend avec impatience le grand départ à Nice

adrien