Nice

dans les Alpes-Maritimes et le Var, les « petits commerces » fermés jusqu’au 1er décembre se mobilisent

Notez cet article


Suite aux annonces de Jean Castex, lors de sa conférence de presse du jeudi 12 novembre, aucune réouverture des commerces non essentiels n’est envisagée avant le 1er décembre, au mieux. Les commerçants sont très inquiets. Dans les Alpes-Maritimes et le Var, les réactions s’enchaînent. 

Pas de réouverture pour les « petits commerces » avant le 1er décembre, a minima. Les annonces du premier ministre Jean Castex, afin d’endiguer l’épidémie de coronavirus, ont relancé le sentiment d’inquiétude et d’injustice chez les commerçants et les artisans du Var et des Alpes-Maritimes. 

Les commerçants et artisans protestent… en posant nus 

Initié dans la région PACA par la photographe Lucile Hamiot, le mouvement national prend de l’ampleur. Depuis quelques jours, des photos d’artisans et de commerçants posant nus envahissent les réseaux sociaux. Leur slogan :  » quitte à être mis à poil par le gouvernement, je préfère le faire moi-même. »
 

 
Dans le Var et les Alpes-Maritimes, Lucile Hamiot, photographe depuis 10 ans parle « d’un véritable coup de massue » pour les commerçants et les artisans suite à ce reconfinement. En mars, elle avait vu la saison des baptêmes et des mariages annulée. La photographe ne pourra pas non plus assurer son travail durant les fêtes de Noël. Elle a perdu 65% de son chiffre d’affaires depuis le début de la crise sanitaire. 

C’est injuste. On avait mis en place des mesures sanitaires après le déconfinement, les commerçants faisaient au mieux pour appliquer les gestes barrières. Dans mon studio photo, je recevais uniquement des personnes seules ou des familles et je faisais très attention. Il y avait même un espace salle de bain pour se laver les mains.

Lucile Hamiot, photographe

 

Prochaine étape : un calendrier façon « Dieux du stade » pour les aider à faire face aux échéances. Les bénéfices seront reversés sous forme de chèque-cadeaux pour promouvoir l’achat local et garantir une économie circulaire. Douze commerçants seront ainsi sélectionnés et photographiés par Lucile Hamiot. 

En tant que prestataire de services, je n’ai rien à proposer en clic and collect avec les initiatives locales. J’essaye de mettre en vente sur les réseaux sociaux des bons cadeaux mais ma profession ne fonctionne pas via des systèmes comme ceux-là.

Lucile Hamiot, photographe

Les initiatives locales mises en place par les municipalités sont nécessaires mais n’apportent pas des éléments de réponses suffisants aux difficultés rencontrées par l’ensemble des coeurs de métier impactés par la crise sanitaire. 

A Théoule-sur-Mer : « un combat plus symbolique que politique » 

Jenny Serantoni est photographe à Théoule-sur-Mer, depuis huit ans. Inspirée par le projet des artisans et commerçants posant nus, elle a décidé de reprendre l’idée pour son joli village en la détournant à sa façon : « Quitte à être mise à poil par la Covid, je préfère le faire moi-même. »

Je voulais donner une dimension uniquement symbolique au mouvement. Personnellement, je pense que le gouvernement fait au mieux. Dans mes photos, ce n’est pas la mise à nue économique que je montre, je mets uniquement en lumière le fait que nous soyons tous démunis et qu’il faut être solidaire. 

Jenny Serantoni, photographe

A Théoule-sur-Mer, certains commerçants autorisés à ouvrir et l'Office du Tourisme prennent part à cette mobilisation 100% solidaire !

A Théoule-sur-Mer, certains commerçants autorisés à ouvrir et l’Office du Tourisme prennent part à cette mobilisation 100% solidaire !

© Jennysphotographies

 

« L’Etat ferme, l’Etat paye » 

Une manifestation est prévue samedi 14 novembre à Nice, dans le centre-ville à 14 h. Une manifestation qui devrait rassembler 1000 personnes, place Garibaldi, en plein confinement. David Riquiet, patron d’un bar dans le vieux Nice, et membre de l’association « Nice la vie » dénonçait ce matin sur France Bleu Côte d’Azur « des mesures incohérentes. » Même si le commerçant, reconnaît la mobilisation financière de l’Etat, il la juge insuffisante pour affronter cette crise. « L’Etat ferme, L’Etat paye », a-t-il martelé durant la matinale. 

 





Source link

Autres articles

Témoignage. Tempête Alex – Alpes-Maritimes : Saint-Martin-Vésubie, les retrouvailles de Catherine et sa fille Anna

adrien

CARTE. Port du masque obligatoire en extérieur dans les 18 communes les plus peuplées des Alpes-Maritimes

adrien

on vous explique pourquoi les chevaux tombent dans les piscines

adrien

confinement rime avec entraînement au Théâtre National de Nice, afin de préparer la réouverture

adrien

Pistes cyclables provisoires entre Nice et Antibes : enfer pour les uns, paradis pour les autres

adrien

« Monsieur le Président, laissez-nous la messe » des fidèles se sont rassemblés devant la basilique Notre-Dame de Nice

adrien