Nice

dans le Var et les Alpes-Maritimes la situation sanitaire s’améliore mais les chiffres restent élevés en PACA



L’épidémie de Covid-19 a connu un sursaut en Provence-Alpes-Côte d’Azur durant les vacances d’été. Dans certains départements comme les Alpes-Maritimes et le Var, le taux d’incidence dépassait même les 500 cas pour 100 000 habitants. Ce 30 août, les chiffres sont à la baisse mais ils restent élevés.

Le taux d’incidence est descendu sous la barre des 400 cas pour 100 000 habitants dans le Var et les Alpes-Maritimes. Une première depuis la mi-juillet. Mais le seuil d’alerte est toujours dépassé. 

La région PACA présente de grandes disparités au sein de ses différents départements concernant l’épidémie. Seul les Bouches-du-Rhône font encore office de mauvais élève avec un taux d’incidence qui dépasse les 600 cas pour 100 000 habitants.  

C’est dans ce département aussi que le taux de positivité est le plus haut : 3,7 % des tests sont positifs, contre une moyenne de 3,5 dans l’ensemble de la région. 

Pour tenter d’endiguer l’épidémie, certaines mesures supplémentaires ont été adoptées durant l’été. Depuis la mi-juillet, la région PACA est la région qui a le plus fort taux d’incidence en France, d’après Santé Publique France. Le masque est redevenu obligatoire en extérieur dans plusieurs départements, comme les Alpes-Maritimes, le Var, les Hautes-Alpes et les Bouches-du-Rhône.

Chez nos voisins, dans la Principauté de Monaco, le port du masque est également en vigueur pour toute personne de plus de 5 ans sur l’ensemble du territoire de la Principauté, à l’exception des plages, depuis le samedi 24 juillet.

Bilan sur la vaccination 

Pour le moment, plus de 60% de la population régionale a reçu une première dose de vaccin. Cela représente plus de 3 millions de personnes. Dans les Alpes-Maritimes et le Var, près de 80% des lits de réanimation sont actuellement occupés. Le 26 juillet dernier, 6 médecins réanimateurs en PACA ont signé une tribune appelant la population à se faire vacciner pour éviter que ces chiffres n’augmentent davantage.

Ce schéma vaccinal devrait s’intensifier avec l’obligation du pass sanitaire pour certaines professions dès le 30 aôut, et son entrée en vigueur pour les 12-17 ans dans les établissements recevant du public (ERP) fin septembre. 

La tention hospitalière reste élevée 

Elle s’élève à 76% dans la région et atteint les 100% dans le département du Vaucluse. 

La chasse au variant indien toujours d’actualité ! La mutation L452R du virus, que porte le « variant Delta » du Covid-19, est présente dans plus de 95% des tests effectués sur la région. Pour rappel, le variant Delta est considéré comme étant plus contagieux.

Selon des données de Santé Publique France, le variant Delta était présent dans 99,1% des cas positifs à la Covid-19 dans le Var le jeudi 26 août. Réputé beaucoup plus contagieux, le Delta est à l’origine de la 4e vague de coronavirus qui frappe le Var et la France depuis le mois de juillet. 





Source link

Autres articles

le député des Alpes-Maritimes Eric Ciotti candidat, pour quel programme ?

adrien

le bilan provisoire est de 7 corps retrouvés, dont 5 liés aux intempéries

adrien

quand une exposition consacrée à Belmondo devient une exposition hommage

adrien

S’évader avec un beau livre sur l’odyssée sous-marine de l’apnéiste Guillaume Néry et du photographe Greg Lecoeur

adrien

Promenade des Anglais et plages bondées samedi soir

adrien

Le mas des Escaravatiers aura bien lieu

adrien