Nice

combien il vous en coutera de vous faire tester à l’étranger pour vos vacances cet été ?

Notez cet article



En France, la Sécurité sociale prend en charge les tests PCR à 100%. Mais lorsque vous faite votre test à l’étranger, votre test sera remboursé jusqu’à 50 euros maximum. Le reste est à votre charge et ça peut vite chiffrer en fonction des pays. Consultez notre carte.

Des vacances au soleil loin de la France, ce sera à nouveau possible d’ici le 9 juin. Pour l’instant, vous pouvez voyager en Union Européenne.

Si vous décidez de partir il faut en revanche bien se renseigner sur la legislation covid en cours. Les tests PCR sont obligatoires pour le retour et pas forcement gratuit. Il peut vous être demandé jusqu’à 300 euros pour faire le test.  

La sécurité sociale prendra en chare une partie de ces tests effectué en dehors du territoire nationale jusqu’à 50 euros, pour cela il faut remplir le formulaire adequat. En France le coût pour la sécurité sociale serait de 70 millions d’euros par semaine pour payer les tests PCR. 

Selon le site du gouvernement : 

L’entrée sur le territoire métropolitain depuis un pays de l’espace européen est soumise à la présentation, pour les voyageurs de plus de onze ans, du résultat négatif d’un tes PCR datant de moins de 72 heures avant le départ. Cette obligation concerne tous les modes de déplacements (arrivée par voie routière, ferroviaire, aérienne ou maritime). Sont exemptés de cette obligation les transporteurs routiers, les travailleurs frontaliers et les résidents des bassins de vie frontaliers dans un rayon de 30 km autour de leur domicile.

L’espace européen se compose de l’Union européenne, Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Saint-Marin, Saint-Siège et Suisse. 

Avec cette carte vous pouvez consulter le prix moyen (à titre indicatif) des tests PCR dans les différents pays ainsi que le statut de leurs frontières. Avec la barre de recherche en haut à gauche de la carte (en cliquant sur la petit loupe) vous pouvez chercher directement votre pays de destination, si les données sont disponibles elles s’afficheront.

Le site du gouvernement rappelle que les frontières extérieures à l’espace européen restent fermées et tout déplacement international est totalement et strictement déconseillé jusqu’à nouvel ordre.

La sortie du territoire français est soumise au régime des motifs impérieux, à l’exception des voyages à destination de l’Australie, la Corée du Sud, Israël, le Japon, la Nouvelle-Zélande, le Royaume-Uni et Singapour.

Test plus quarantaine

Les voyageurs en provenance de ces territoires doivent présenter un test PCR négatif de moins de 36 heures pour entrer sur le territoire et réaliser un test antigénique à leur sortie de l’avion.

– Bahreïn

– Colombie

– Costa Rica

– Uruguay

– Turquie

– Bangladesh

– Sri Lanka

– Pakistan

– Népal

– Émirats arabes unis

– Qatar

– Brésil

– Inde

– Chili

– Afrique du Sud

Pour obtenir des informations et surtout recevoir les mises à jour des conditions de circulations lorsque vous ^^etes en voyage, vous pouvez vous enregistrer sur le site du gouvernement baptisé Ariane. 

Liaisons aériennes

Les lignes aériennes s’ouvrent au fur et à mesure avec quelques nouveautés. Cet été, plus de 90 destinations vers 37 pays seront proposées à l’aéroport de Nice. Une ligne Nice New-york devrait ouvrir début juillet. 

Certificat numérique européen Covid

Le parlement européen et le conseil ont trouvé un accord provisoire concernant le certificat numérique. Les certificats devraient être délivrés oar chaque pays et reconnus par les autres pays de l’Union Européenne. En revanche le certificat ne devrait pas être considéré comme un document d’identité et ne peut « être un pré-requis à la libre circulation ». 

Dans les faits donc les états ne pourront pas exiger ce document pour le passage de leur frontière. En revanche ils pourront obliger les passagers des trains, avions et bus à être en possession de ce document pour voyager. 

Le certificat numérique européen Covid rétablira la libre circulation au sein de l’UE alors que les États membres commencent à lever les restrictions à la liberté de circulation dans toute l’Europe.

Le président de la commission des libertés civiles et rapporteur, Juan Fernando Lopez Aguilar, groupe de l’Alliance Progressiste des Socialistes et Démocrates au Parlement européen.

Le président de la commission des libertés civiles et rapporteur, Juan Fernando Lopez Aguilar, groupe de l’Alliance Progressiste des Socialistes et Démocrates au Parlement européen a expliqué : « même si l’accord de ce jour ne répond pas totalement aux demandes du PE, il s’agit d’un progrès majeur face au statu quo pour des millions de citoyens de l’UE. Le certificat numérique européen Covid rétablira la libre circulation au sein de l’UE alors que les États membres commencent à lever les restrictions à la liberté de circulation dans toute l’Europe. Cet accord est la première étape pour remettre l’espace Schengen sur les rails. »

Le parlement a aussi décidé d’apporter une aide financière pour faire baisser les coûts des tests PCR avec une première enveloppe de 100 millions d’euros. 

 





Source link

Autres articles

enjeux et forces en présence dans les Alpes-Maritimes

adrien

Rapporter du sable de vos vacances ? Un geste-souvenir qui peut vous coûter cher

adrien

De l’antique dans l’art contemporain ?

adrien

Les sapeurs-pompiers autorisés à vacciner contre la Covid-19

adrien

Deux élus proches de Christian Estrosi visés par une enquête préliminaire pour détournements de fonds publics

adrien

Appel à manifester pour défendre la loi climat à Nice, Menton et à Beausoleil ce dimanche

adrien