Nice

certains comme à Antibes dans les Alpes-Maritimes ont repoussé la reprise

Notez cet article


A partir de ce mercredi 9 juin, les mesures sanitaires s’assouplissent. Les parcs à thèmes et les parcs d’attractions, accueilleront de nouveau des visiteurs à bord de leurs manèges. A Antibes dans les Alpes-Maritimes, comme ailleurs, le personnel prépare cette réouverture. 

« Un vent d’optimisme » souffle sur les parcs d’attractions. Pour Laurent Hassid, responsable d’exploitation d’Antibesland sur la Côte d’Azur, comme pour les autres professionnels du secteur, les manèges retournent enfin et c’est un soulagement !  

Les parcs d’attractions et à thèmes, pourront de nouveau accueillir leur public à partir de ce 9 juin, comme le prévoit le calendrier du déconfinement : 

Laurent Hassid se réjouit de cette deuxième saison estivale, après plus de sept mois de fermeture à cause du Covid-19. 

Une réouverture progressive

Si les parcs peuvent ouvrir et sous certaines conditions, libre à chaque enseigne de durcir son protocole ou d’ouvrir plus tard.

« Nous on a fait le choix d’attendre au maximum pour que la situation soit plus convenable, on ne va donc ouvrir que le 19 juin, une semaine avant la fin du couvre-feu parce que nous avons surtout des activités nocturnes », précise Laurent Hassid pour Antibesland. 

Pour accueillir le public en toute sécurité, le Syndicat National des Espaces de Loisirs, d’Attractions et Culturels (SNELAC) a fait ses recommandations, en fonction des mesures nationales :

  • Le Port du masque est obligatoire à partir de 11 ans
  • Mise à disposition de gel hydroalcoolique
  • Jauge fixée à 50% en intérieur.

Dans certains parcs à thèmes, une limite de 5.000 personnes par Etablissement Recevant du Public (EPR) est mise en place jusqu’au 30 juin, chaque parc est composé de plusieurs EPR.

Sur son site, le SNELAC, rappelle également :

Un Pass sanitaire est obligatoire pour les seuls ERP du parc pour lesquels son application est exigée selon les règles de droit commun (ex : salle de spectacle au-dessus de 1.000 spectateurs). » Ce qui ne concerne en réalité, que « les plus gros » de la profession.

« Il faut être conscient et organisé » 

A Antibesland, l’ambiance est à la fête… Mais pas question de relâcher les gestes barrières. Laurent Hassid reste prudent : 

On est très optimiste, on voit a quel point on compte sur nous, les clients se pressent déjà aux portes, on se sent vraiment soutenu. Mais si on ouvre aujourd’hui, c’est parce qu’on a confiné avant donc si on fait n’importe quoi on ne passera pas l’été.

Dans le parc, les masques seront donc obligatoires, la distanciation sociale de mise et des gels hydroaclcooliques seront à disposition. Les allées du parc mesurent entre 6 à 8 mètres de large, pour Laurent Hassid les choses devraient bien se dérouler, il précise également que les personnes pourront monter dans les manèges « par familles ou par tribus », personne ne se retrouvera donc à côté d’un inconnu.  

Il sera possible de se restaurer conformément aux mesures prises à l’échelle nationale, mais pour éviter les attroupements, l’espace sera repensé pour permettre aux personnes de manger en se baladant. « Il faut être conscient et organisé, nous avons emménagé tous nos espaces pour éviter les phénomènes d’attroupements », insiste le gérant de l’exploitation d’Antibesland. 

Entretien et nouveauté pour cette réouverture 

Malgré les aides de l’Etat, avec le chômage partiel et les prêts garantis, l’annonce de cette réouverture est un véritable soulagement.

Certains de nos prestataires ont fermé, alors que parfois on travaillait avec eux depuis 20 ans, ça fait un choc,

soupire Laurent Hassid. 

Afin d’accueillir le public dans les meilleures conditions, le parc a décidé de mettre les bouchées doubles en matière de nouveauté, des nouvelles formules seront proposées et des invitations seront distribuées auprès des publics.

Tout est mis en place, pour rattraper le retard de ce début de saison, qui commence habituellement à partir de Pâques. 

Comme pour beaucoup de secteurs d’activités, le recrutemment des saisonniers a été compliqué, certains exploitants forains viennent parfois d’autres pays mais l’équipe sera tout de même au complet, selon le responsable, au total le site emploie 150 personnes sur 6 mois. 

Dès le mercredi 9 juin, les manèges reprennent du service dans l'hexagone.

Dès le mercredi 9 juin, les manèges reprennent du service dans l’hexagone.

© Nathalie Morin FTV

De plus, comme les manèges n’ont pas été exploités sur d’autres sites durant l’hiver, le travail de maitenance a également été conséquent pour que les machines soient « aux normes et pimpantes », pour retrouver petits et grands ce mois de juin. 

Face à l’euphorie de la réouverture, les gérants d’attractions restent prudents.

Tous les sites ont opté pour un calendrier différé, adapté aux conditions sanitaires.

Antibesland ouvrira donc à partir du 19, mais chez d’autres aussi on avance pas à pas, le Luna Park de Fréjus ouvrira à partir du 11 juin jusqu’au 30 juin de 19h à 22h45, avant de reprendre un rythme de croisière jusqu’en Septembre. Funnyland à la Seyne-sur-Mer dans le Var ouvrira dès ce mercredi contrairement à son homologue de Hyères, Kiddy Parc, qui attendra le 26 juin.





Source link

Autres articles

le dépistage des cancers retardé en 2020 au centre Lacassagne suite à l’épidémie de Covid

adrien

L’abstention sera-t-elle la grande gagnante des élections départementales et régionales en PACA ?

adrien

Brumisateurs, fontaines à eau, piscine sur la promenade du Paillon…Tout savoir sur le plan canicule à Nice

adrien

CARTE. Rando urbaine, chasse aux oeufs… Nos idées de sorties à 10 km autour de chez vous pour ce week-end de Pâques

adrien

Olivier Véran confirme l’ouverture des boîtes de nuits en juillet

adrien

Près d’1 million d’euros récoltés grâce à la tombola de Julien Doré au profit des sinistrés des vallées

adrien