Nice

Aéroport de Nice Côte d’Azur : “la reprise est progressive”, une vingtaine de destinations en juin

Notez cet article


Chaque jour ou presque le programme des vols est mis à jour au départ ou l’arrivée de l’aéroport Nice Côte d’Azur. « Le programme est provisoire, des destinations peuvent se rajouter » explique la communication de l’aéroport.

Une reprise progressive et provisoire

A ce jour, 30 mai 2020, une vingtaine de destinations sont programmées pour le mois de juin contre quatre liaisons depuis le début du confinement.

Dès début juin 6 vols par jour vers Paris seront assurés, 1 par jour vers Bastia et Ajaccio.
 

Strasbourg, Munich et Vienne se rajoutent à la liste - Programme mis à jour le 29/05/20 / © Aéroport de Nice Côte d'Azur
Strasbourg, Munich et Vienne se rajoutent à la liste – Programme mis à jour le 29/05/20 / © Aéroport de Nice Côte d’Azur

 

L’aéroport conseille néanmoins de bien vérifier son vol sur le site de la compagnie avec laquelle vous voyagez. Des annulations ou modifications sont encore possibles 15 jours avant le départ. 

Quid de l’ouverture des frontières 

Depuis les annonces d’Edouard Philippe jeudi 28 mai et la fin de la restrictions des 100 km, les vols à destination ou en provenance de la France peuvent être reprogrammés en fonction des compagnies aériennes. 

Pour l’international, la reprise de l’activité est étroitement liée à la réouverture des frontières. Dans son discours concernant la phase II du déconfinement le Premier ministre, Edouard Philippe , se dit « favorable » à la réouverture des frontières à l’intérieur de l’Europe « à partir du 15 juin si la situation sanitaire le permet ».
« Sans quatorzaine » pour les voyageurs, a également annoncé Edouard Philippe. « Nous appliquerons la réciprocité » si jamais certains pays imposaient des quatorzaines aux Français, a-t-il toutefois nuancé.

« Pour nous, tout dépend de l’ouverture des frontières » Aéroport Nice Côte d’Azur

Mercredi 13 mai, la Commission européenne a encouragé les 27 pays de l’Union à rouvrir leurs frontières intérieures pour sauver les vacances d’été de millions d’Européens et empêcher un naufrage du secteur touristique, plombé par le coronavirus.

Certains pays membres ont déjà annoncé la réouverture de leurs frontières et d’autres tardent à le faire. 
 
La Suisse a par exemple annoncé qu’elle rouvrira ses frontières avec l’Allemagne, l’Autriche et la France le 15 juin si la situation le permet. Voilà, pourquoi des vols sont programmés. 

Hors de l’Europe, la France évaluera la situation avec ses partenaires européens « à partir du 15 juin », pour réouvrir les frontières extérieures de l’Europe, a indiqué Edouard Philippe. Impossible, donc pour le moment d’établir un programme de vols complet pour l’été. « La situation peut rapidement évoluer » concède-t-on à l’aéroport. Quant aux pertes financières « difficile d’en prévoir l’ampleur ». 
 

Mesures sanitaires à l’aéroport 

Masques obligatoires, robot anti-virus et bornes de gel hydroalcooliques seront la base de la nouvelle organisation à l’aéroport. 

Le 7 mai, dans un communiqué, Dominique Thillaud, président du directoire des Aéroports de la Côte d’Azur indiquait :  » Notre priorité a été de déterminer, dans une analyse mondiale des possibilités, les « best practices » pour offrir à nos passagers, à nos collaborateurs et à l’ensemble des personnes travaillant dans nos infrastructures des conditions d’hygiène optimale ».

L’aéroport s’est doté d’un robot émettant une lumière ultra-violette virucide. Il permettrait d’administrer un traitement éliminant quasiment 100% des bactéries et virus présents dans l’air ou sur les surfaces traitées.
 

Présentation du robot désinfectant à l'aéroport de Nice, le 7 mai 2020. / © Valéry Hache / AFP
Présentation du robot désinfectant à l’aéroport de Nice, le 7 mai 2020. / © Valéry Hache / AFP

Autres mesures, le renforcement des équipes de nettoyage ou encore l’installation de bornes de distribution automatique de gel hydroalcoolique à des points stratégiques. Les filtres de ventilations ont été remplacés par les mêmes que ceux utilisés en milieu hospitalier et seront renouvelés deux fois plus souvent garanti l’aéroport. 

Enfin, une signalétique spécifique matérialisant la distanciation sociale est à respecter et conformément aux obligations légales applicables dans les transports, le port du masque sera obligatoire pour les passagers.

Concernant les mesures sanitaires à bord de l’avion, elles sont à la charge des compagnies aériennes. AirFrance rend par exemple la prise de température obligatoire en plus du port du masque. Et précise, sur son site internet que « sur la plupart de nos vols, les faibles taux de remplissage actuels permettent la mise en place d’une distanciation physique ».

Cette dernière n’étant pas rendue obligatoire par le ministère des transports. Ce n’est « pas praticable » principalement pour des raisons financières, a indiqué le 10 mai 2020 Jean-Baptiste Djebbari sur RTL-Le Figaro-LCI : « le modèle économique des compagnies aériennes « débute avec un taux de remplissage à 75% ».

 



Source link

Autres articles

ce que l’on sait de l’assaillant

adrien

le parquet antiterroriste demande un procès aux assises pour 9 personnes

adrien

l’appel de Christian Estrosi, « Pourquoi, je ne peux pas fermer des lieux de radicalisation ? »

adrien

La ville de Nice active son plan canicule pour cet été

adrien

première ville de France à être couverte par la 5G

adrien

Hommage à Samuel Paty – « Demain, je serai seule face à mes élèves », paroles de professeurs dans les Alpes-Maritimes

adrien