Nice

« 80% des foyers du moustique-tigre se trouvent dans nos jardins »

« 80% des foyers du moustique-tigre se trouvent dans nos jardins »
4 (80%) 1 vote[s]


L’arrivée des beaux-jours va de pair avec celle des moustiques. Comme chaque année, l’objectif est de limiter la prolifération de cet insecte afin d’éviter l’inconfort occasionné par les piqûres mais surtout certaines maladies, comme la dengue ou le zika, transmises par le moustique-tigre. 

Arrivé en France en 2004, par la frontière italienne, le moustique-tigre est aujourd’hui « l’ennemi public numéro un », des beaux jours. Il n’est néanmoins pas le seul moustique à proliférer : 

« Il y a environ 3.500 espèces de moustiques dans le monde. En France métropolitaine, c’est une cinquantaine dont une quinzaine qui piquent l’homme. Et enfin, il y en a moins d’une dizaine, que l’on retrouve principalement au bord de la Méditerranée. » 

Jean-Claude Mounet responsable adjoint du pôle démoustication de l’EID Méditerranée.  

En 2021,  l’ensemble du littoral méditerranéen a été classé en vigilance rouge par le site Vigilance Moustiques. Une appellation qui désigne les départements où le moustique-tigre est implanté et actif, avec plus de 40% des communes colonisées. 

Ce moustique est principalement pointé du doigt car il peut transmettre des maladies comme la dengue, le zika ou encore le chikungunya. 

L’EID Méditerranée, a pour objectif de contrôler les espèces de moustiques proliférant dans les zones humides comme les étangs ou les lagunes du littoral. Ce contrôle consiste non pas à éradiquer l’ensemble des insectes piqueurs mais à maintenir certains moustiques à un seuil tolérable, avec un impact environnemental minimal et dans un cadre budgétaire maîtrisé. 

L’Agence Régionale de Santé (ARS) Provence-Alpes-Côte-d’Azur précise néanmoins que : « 80 % des foyers des moustiques-tigres sont présents dans les jardins de particulier » : 

Un insecte plus en plus présent

64 départements touchés. Une progression fulgurante quand on sait que la métropole ne comptait aucun spécimen, il y a encore 16 ans.

Pourtant, celui-ci ne vole que très peu (environ 150 mètres autour du lieu de ponte). Pour se déplacer, il utilise notamment les moyens de transport des êtres humains, des traces de ses oeufs ont déjà été observées sur des pneus de voiture, ce qui explique qu’il se trouve aujourd’hui presque partout. 

En France, les maladies liées au moustique-tigre augmentent. En 2017, le Var a par exemple détecté 17 cas de chikungunya, alors qu’il n’y en avait que 2 en 2010. L’année dernière, 12 cas de zika ont également été repérés pour la première fois au sein de l’hexagone.

C’est un moustique exotique donc ses larves n’éclosent pas en hiver. Il est très actif sur la période du 1er mai au 30 novembre. 

Jean-Claude Mounet responsable adjoint du pôle démoustication de l’EID Méditerranée.  

En plus des actions menées par l’EID Méditerranée, les communes du littoral tentent elles aussi de maitriser la prolifération de l’insecte. Dans le Var, ces bornes anti moustiques installées en 2019, ont pour objectif d’attirer la femelle en quête de proie, en simulant la respiration humaine. Celle-ci, persuadée de piquer un individu, est ensuite aspirée et piégée dans un filet : 

La Ville d'Hyères (Presqu'île de Giens comprise) a installé des pièges anti moustiques sur son territoire depuis 2019.

La Ville d’Hyères (Presqu’île de Giens comprise) a installé des pièges anti moustiques sur son territoire depuis 2019.

© MAXPPP B. ROMANKIEWICZ

Comment le reconnaître ? 

Le moustique tigre est rayé noir et blanc, très foncé, légèrement argenté, il a des ailes noires, sans taches. Il est aussi plus petit (0,5 à 2mm) que les autres moustiques (5 à 7mm).

Il est également plus lent et plus silencieux que les autres espèces, et il pique principalement le jour, contrairement aux autres moustiques qui préfèrent eux la nuit.

De mai à novembre, les départements du bord de la Méditerranée, sont particulièrement touchés par le retour des moustiques, notamment le moustique tigre.

De mai à novembre, les départements du bord de la Méditerranée, sont particulièrement touchés par le retour des moustiques, notamment le moustique tigre.

© MAXPPP Aurelien Morissard

Les bons gestes à adopter ? 

Les moustiques pondent principalement dans les eaux stagnantes, le moustique tigre peut se contenter d’une petite quantité d’eau, c’est pour ça qu’on le retrouve principalement dans nos foyers. Les femelles nous piquent pour récupérer le sang et aller nourrir les larves : 

Il faut de l’eau pour que les larves puissent se développer, leur éclosion va dépendre de la température mais plus les journées sont longues et chaudes comme en juin et juillet plus l’éclosion est rapide. En moyenne, cela met une petite semaine.

Jean-Claude Mounet, EID Méditerranée

Ainsi pour éviter la prolifération du moustique, il faut agir contre les eaux stagnantes : 

  • Vider tous les réceptacles pouvant contenir de l’eau comme les cache-pots, les gamelles des animaux …
  • Ranger à l’abri de la pluie les outils de jardinage, les jeux d’enfants, couvrir les piscines
  • Jeter à la poubelle les récipients non-utilisés et les encombrants
  • Couvrir tous les réceptacles pluviaux…
  • Faciliter au maximum tous les écoulements d’eau.

Le confinement a eu impact positif  

La dengue ou encore le zika ne sont pas présents en métropole de façon endémique il faut donc que ces virus soient contractés à l’étranger. Pour être transmis, il faut ensuite qu’un « moustique récepteur » pique l’individu pendant qu’il est contagieux, et qu’il le transmette ensuite à une personne susceptible elle aussi de développer la maladie. 

Ainsi avec les vagues successives de confinement, les mesures sanitaires ou encore la quasi-absence de voyages… On peut espérer observer moins de contagion de ces maladies tropicales pour cette saison 2021. 





Source link

Autres articles

Son restaurant des Alpes-Maritimes ferme définitivement à cause de la crise du Covid : « je n’ai plus rien ! »

adrien

les images des hommages et les réactions politiques dans les Alpes-Maritimes

adrien

Découvrez notre sélection des 10 plus belles plages de Provence et de Côte d’Azur

adrien

« on a été complètement oubliées », témoigne avec amertume une sage-femme de Cannes

adrien

Coronavirus: les enjeux de la commission d’enquête parlementaire sur la crise sanitaire selon son rapporteur Eric Ciotti

adrien

Le pianiste cannois Claude Bolling, légende du jazz, est mort à 90 ans

adrien